Sports

Ligue 1 : l'ASNL bouscule l'OGC Nice mais perd malgré tout (0-1)

Par Cédric Lieto, France Bleu Sud Lorraine dimanche 25 septembre 2016 à 20:25

Anthony Koura s'est procuré la meilleure occasion du match, deux minutes avant le but du Niçois Plea
Anthony Koura s'est procuré la meilleure occasion du match, deux minutes avant le but du Niçois Plea © Maxppp - Maxppp

L'AS Nancy Lorraine a chuté pour la troisième fois à Picot cette saison à l'occasion de la 7e journée de Ligue 1 de football. L'ASNL, pourtant dominatrice, a été battue par des Niçois plus réalistes. Nancy n'a collecté que 5 points en 7 matchs.

Fin de série pour l'AS Nancy Lorraine ce dimanche 25 septembre au stade Marcel Picot. L'ASNL restait sur 3 matchs sans défaite mais après Lyon et Guingamp, c'est Nice qui est venu s'imposer sur le synthétique nancéien. Une 4e défaite en 7 matchs de Ligue 1 cette saison qui replonge Nancy dans la zone de relégation à la 19e place, devant Lille, prochain adversaire de l'ASNL.

Nancy plus saignant

Pourtant, tout avait bien commencé, l'AS Nancy Lorraine se montrait plus pressante et motivée que l'OGC Nice, venue sans son buteur italien Balotelli, blessé. A la 20e minute, Mandanne se retrouvait seul au second poteau mais manquait sa reprise du pied droit qui passait à droite du poteau de Cardinale. Antony Koura rentrait plus tôt que prévu après la douleur aux adducteurs de Youssouf Hadji. Koura qui se procurait la plus belle occasion du match à la 58e. Après un jeu confus, l'attaquant nancéien se retrouvait seul aux 6 mètres face à Cardinale, mais sa frappe du pied droit passait à côté.

Puni par manque de réalisme

Deux minutes plus tard, l'ASNL passait à la caisse. Sur un service astucieux d'Eysseric, Pléa taclait le ballon face à Ndy Assembe. L'OGC Nice menait 1-0. Les efforts nancéiens étaient vains pour revenir. Le Gym retrouvait la place de leader de la Ligue 1.

Un scénario laisse un goût amer à Pablo Correa, l'entraîneur nancéien :

Il y a 15 tirs, 0 cadré. Ca veut dire que si ma mère avait été dans les buts de Nice, aujourd'hui, on ne marquait pas. C'est la vérité. Après, on peut parler de ce que vous voulez. Dans le contenu, l'équipe a fait le match que l'on pensait faire. Sauf que vous tirez 15 fois et vous ne cadrez pas une seule fois."

Pablo Correa : "Si ma mère avait été dans les buts..."

Partager sur :