Football

Ligue 1 : l'ASNL tend le bâton et se fait battre par le PSG (1-2)

Par Cédric Lieto, France Bleu Sud Lorraine samedi 15 octobre 2016 à 21:11

Edinson Cavani a marqué son 9e but de la saison en Ligue 1
Edinson Cavani a marqué son 9e but de la saison en Ligue 1 © Maxppp - Maxppp

Coupables de deux erreurs défensives grossières, les Nancéiens ont été battus 2-1 par le PSG à l'occasion de la 9e journée de Ligue 1. L'AS Nancy Lorraine a de nouveau des regrets.

A défaut d'obtenir des points, l'AS Nancy Lorraine a des regrets après le match et la défaite face au Paris Saint-Germain. Le PSG s'est imposé 2-1 sur la pelouse synthétique de Picot à l'occasion de la 9e journée de Ligue 1 de football. Le match a rapidement été plié pour les Parisiens. Il n'a fallu que 20 minutes et deux grosses erreurs défensives pour permettre à cette équipe de prendre les commandes sans briller.

Deux buts évitables

A la 13e minute, sur un coup franc lointain de Lucas, Cavani puis Krychowiak manquent le ballon qui termine sa course dans les filets nancéiens. Cinq minutes plus tard, Chrétien et Ndy Assembe ne s'entendent pas. Le défenseur central nancéien veut remettre de la tête le ballon à son gardien mais donne le cuir à Edinson Cavani qui n'a plus qu'à lober le portier nancéien.

Le PSG laisse Nancy revenir

Le Paris Saint-Germain s'est ensuite complètement arrêté de jouer, a pris beaucoup de risques. Un comportement qui a permis à l'ASNL de se montrer plus pressante autour de la cage d'Areola. Et c'est sur un coup franc tiré par Pedretti qu'Alou Diarra égalise de la tête à la 55e minute. Le PSG a fait preuve de sérieux en fin de rencontre pour repartir avec les trois points et ne plus concéder d'occasions. L'ASNL reste lanterne rouge avant de se déplacer à Bordeaux dans une semaine.

L'entraîneur nancéien Pablo Correa regrette les deux "cadeaux" concédés à l'adversaire :

C'est de trop. Ça nous a sorti du match et malheureusement, le scénario que l'on craignait s'est réalisé. On part avec des regrets. Ça ne servait plus à grand chose cette débauche d'énergie par la suite [...] Quand vous êtes confrontés à une équipe de cette valeur-là, si vous prenez une valise, qu'ils sont supérieurs, ils ne vous laissent pas de regrets. Malheureusement, on part avec beaucoup de regrets."

Partager sur :