Football

Ligue 1 : l'ASSE gagne petitement, le Chaudron se vide

Par David Valverde, France Bleu Saint-Étienne Loire dimanche 22 janvier 2017 à 21:48

Jessy Moulin, Jordan Veretout et Pierre-Yves Polomat ont souffert face à Angers
Jessy Moulin, Jordan Veretout et Pierre-Yves Polomat ont souffert face à Angers © Maxppp - Maxppp

Victoire miraculeuse pour les Verts face à l'avant-dernier du championnat. L'ASSE menée en première-mi temps s'est finalement imposée 2 buts à 1 contre Angers grâce à un but angevin contre son camp et un autre de Loic Perrin sur un ballon touché de la main, devant à peine plus de 20 000 supporters.

Une prestation très médiocre sur une pelouse désastreuse. On attendait du mieux dans le jeu en 2017 mais il faudra se contenter de 3 points qui s'avèrent très précieux puisqu'au terme de cette 21e journée de Ligue 1, les Verts remontent à la 6e place du classement, une position plus en adéquation avec leur objectif. Une soirée difficile à vivre sur un terrain compliqué pour Romain Hamouma : "On a un groupe qui est concerné. On a envie de faire de bonnes choses. Là ça ne s'est pas passé comme on l'aurait voulu. Mais au final on prend trois points importants qui nous ramène dans le groupe où on doit être. Il faut continuer à travailler pour que les adversaires trouvent difficile de venir jouer à Saint-Étienne, pas seulement à cause du terrain".

La pire affluence en championnat depuis le début de la saison.

Très exactement 20 456 spectateurs. Dans la réalité c'était sans doute moins, parce qu’on compte d'office les 16 000 abonnés et les invitations. Ce qui veut dire qu’approximativement 3000 personnes ont payé leur place pour ce match. En tout cas on devait plutôt tourner autour des 17 000 personnes dans le Chaudron. Malgré les victoires, la qualité de jeu est en train de vider le Chaudron et ses supporters n'en peuvent plus : "Le résultat est bon mais si on parle du contenu, tout le monde s'est fait chier. C'était la première fois que je venais au stade cette saison parce que ça ne faisait pas envie. Et ça ne donne pas envie de revenir. On vient voir ces matches là en se disant qu'on va voir un peu de football parce que l’adversaire est sensé être moins bon. Mais on joue encore moins bien contre les moins bons". Ce sont les spectateurs occasionnels qui sont en train de déserter le stade Geoffroy Guichard. L'un des plus anciens dans le groupe Jessy Moulin, l'a bien compris.

"Les fidèles sont toujours là et il y a les autres qu'il faut ramener. C'est à nous, c'est au football de les ramener à travers le terrain et les résultats" analyse le gardien des Verts. Et déjà les supporters avaient en tête hier soir les prochaines échéances du mois de février, avec beaucoup d'inquiétude. Le duel face à Manchester United et puis le prochain match dans le Chaudron dans 15 jours, le derby, tout simplement. Les Verts ont désormais le regard tourné vers la 22e journée de Ligue 1, dimanche prochain à Toulouse.

Lundi soir dans le Debrief à partir de 18h on fera le point sur l'état de forme du TFC qui s'est incliné ce week-end à Bordeaux. Nous serons avec François Moubandjé, le défenseur suisse du Toulouse Football Club.