Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Ligue 1 : l'éclatante réaction du Stade Brestois, facile vainqueur de Strasbourg

-
Par , France Bleu Breizh Izel

Porté par un Cristian Battocchio de gala, auteur d'un coup du chapeau et impliqué sur tous les buts brestois, et malgré une équipe remaniée, le Stade Brestois s'est facilement joué de Strasbourg (5-0) lors de la 16e journée de Ligue 1.

Cristian Battocchio, incontestablement homme du match
Cristian Battocchio, incontestablement homme du match © Maxppp - Nicolas Créach / Le Télélgramme

Brest, France

Après la triste défaite à Marseille, Olivier Dall'Oglio attendait une réaction. Technique, tactique, comportementale. L'entraîneur brestois a été servi. Brest a remporté sa plus large victoire de la saison contre Strasbourg (5-0).

Le match

Contraint par une série de trois matchs en huit jours, Dall'Oglio a fait des choix forts, titularisant Duverne, Battocchio et Mendy contre le Racing de Strasbourg. Ces changements n'ont pas altéré l'expression de son équipe. Au contraire. 

L'aptitude de Cardona à prendre la profondeur, et celle de Mendy dans les duels, ont offert aux Brestois la possibilité d'avoir un jeu offensif plus varié. Les premiers et quatrièmes buts viennent de long ballons et se sont conclus par de jolis mouvements collectifs. L'intelligence de jeu que Dall'Oglio invoquait après Marseille a mis à mal des Strasbourgeois très déficitaire dans l'engagement.

Défensivement aussi, le Stade Brestois a réagi. Grâce à un bloc compact, qui n'a été pris à défaut qu'une seule fois, à la 39e minute, quand Da Costa a butté sur Larsonneur. La seule opportunité concédée par une équipe qui avait essuyé 34 tirs, quatre jours plus tôt à Marseille.

Une impression de facilité s'est dégagé de ce match, qu'il faut relativiser tant Strasbourg a fait peine à voir.

Le Brestois du match

Il n'avait inscrit que deux buts depuis son retour, début 2019, à Brest. En 45 minutes, Cristian Battocchio a marqué trois fois.

Passeur décisif pour Mendy sur l'ouverture du score (21e), son centre-tir a fait mouche dans les arrêts de jeu de la première période (45e + 1), puis il a tué dans l’œuf la tentative de réaction alsacienne en expédiant une frappe lointaine de l'extérieur du droit dans la lucarne de Sels (53e). Il a inscrit le coup du chapeau grâce à un caviar d'Autret (77e), et est aussi impliqué sur le dernier but puisqu'il a provoqué le penalty transformé par Ngoma (90e + 2).

Cristian Battocchio est rentré chez lui avec le ballon du match, dédicacé par ses coéquipiers et le staff.

Cristian Battocchio, en direct sur France Bleu

Les résultats et le classement

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu