Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La saison 2020 -2021 du Racing Club de Strasbourg

Ligue 1 : l'entraîneur de Strasbourg Thierry Laurey exhorte ses joueurs à se faire plus violence à Nice

-
Par , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass

Le président strasbourgeois Marc Keller et le capitaine Stefan Mitrović veulent voir des guerriers sur le terrain pour assurer le maintien du Racing en Ligue 1 à Nice ce dimanche et face à Lorient dans une semaine. Mais encore faut-il que les joueurs soient capables de transcender.

Dimitri Liénard, Alexander Djiku et leurs coéquipiers (ici face à Montpellier) doivent se transcender ce dimanche à Nice pour éviter de sombrer
Dimitri Liénard, Alexander Djiku et leurs coéquipiers (ici face à Montpellier) doivent se transcender ce dimanche à Nice pour éviter de sombrer © Maxppp - Jean-Marc Loos

Le scénario catastrophe n'est plus à exclure pour les joueurs et les supporters du Racing Club de Strasbourg. À deux journées de la fin de la Ligue 1, les Strasbourgeois sont loin d’être sauvés. Ils ne comptent plus qu’un point d’avance sur le 18ème Nantes et trois points sur le 19ème Nîmes. Ils joueront leur avenir ce dimanche à l'Allianz Riviera à Nice et dimanche prochain à la Meinau face à Lorient.

Le Racing a-t-il changé des choses cette semaine pour tenter d'inverser la dynamique négative ?

Pas fondamentalement. Les joueurs se sont entraînés à huis clos à deux reprises. Le seul véritable changement, c'est l'intervention du président Marc Keller. Il a échangé avec l'entraîneur Thierry Laurey et il a assisté à plusieurs entraînements. Il a discuté avec les joueurs pour les sensibiliser à l'importance du maintien en Ligue 1.

"Il a voulu rassurer tout le monde et mettre les gens devant leurs responsabilités, ce qui me semble logique de la part d’un président, avance Thierry Laurey. Il n’y a pas eu d’esclandre, j’ai connu des gens plus virulents à cette période de l’année. Ça a permis à tout le monde de se dire 'bon si le président, qui intervient très peu, intervient cette semaine, c’est que les choses qu’il va nous transmettre sont importantes'."

Du foot, pas du poker pour Laurey

L'entraîneur strasbourgeois ne veut pas lui changer sa manière de travailler avant ces deux échéances cruciales pour le club : "On est dans une situation plus délicate, mais c’est pas pour autant qu’on va tout révolutionner. Ca veut dire qu’on va changer l’équipe, qu’on va changer le système de jeu, qu’on va changer les méthodes d’entraînement. Ouh là là là. C’est pas du poker. Quand tu n’as rien dans la main, tu n’as rien. Et si t’as une bonne main, tu la joues, tu n’as pas besoin de t’enflammer non plus. Donc on va essayer de faire les choses correctement et sérieusement, avec suffisamment de détermination pour montrer qu’on est responsables par rapport à cette situation".

Les joueurs strasbourgeois sont-ils capables de se transcender ?

Sous l'ère Laurey, le Racing a souvent connu des fins de saison catastrophiques. Pour son retour en Ligue 1, il n’avait dû son maintien qu’au coup franc devenu mythique de Dimitri Liénard contre Lyon en mai 2018 à la Meinau, à l’avant-dernière journée. Mais il n’a remporté que trois de ses vingt derniers matchs de L1.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

En 2019, le succès en Coupe de la Ligue a fait oublier une fin de saison tout aussi calamiteuse, avec seulement deux victoires lors des seize dernières rencontres de championnat. Impossible de savoir comment la saison passée se serait achevée car elle a été interrompue par la crise du coronavirus.

Cette année rebelote ! Les Strasbourgeois ont gagné trois de leurs seize derniers matchs en Ligue 1. L’histoire bégaie donc, le discours de l’entraîneur Thierry Laurey ne semble plus passer, le jeu se délite et les joueurs ne paraissent pas en mesure de se rebeller.

Pour Thierry Laurey, ça n'est pas un problème de détermination ou d'engagement

Dans une interview aux DNA, le président Marc Marc Keller a dit qu'il voulait voir "des guerriers" pour les deux derniers matchs de son équipe. Le capitaine Stefan Mitrović a utilisé le même mot ce vendredi en conférence de presse. Un terme qui agace Thierry Laurey.

"Des guerriers, c’est le mot à la mode, il faut avoir le couteau entre les dents, vous voulez qu’on les fasse tous, s'est insurgé l'entraîneur du Racing. Marc Keller a dit des guerriers, qu’est-ce que vous voulez qu’il dise d’autre, des danseuses étoiles ? Moi je n’ai pas vu des gens qui ont fait n’importe quoi sur les derniers matchs. Je ne dis pas que nos matchs étaient excellents, mais ce sont des matchs qui se tenaient, avec très peu d’occasions pour l’adversaire et pas mal d’occasions pour nous. Ce sont des matchs qu’on aurait pu inverser. C’est ça la question, c’est pourquoi ils n’ont pas basculé du bon côté ? Si c’est simplement parce qu’on n’a pas taclé, qu’on n’a pas mis de coups. Soyez gentils, heureusement que le football ne se résume pas uniquement à ça. Je veux de la détermination, de l’agressivité, de l’engagement. Il va falloir se faire un peu plus violence pour montrer qu’on est des compétiteurs, qui même mis devant une situation comme celle-là, sont capables de résoudre les problèmes".

Caci opérationnel

Touché au genou lors de l'échauffement du match face à Montpellier et sorti en cours de rencontre, le défenseur Anthony Caci, ménagé en début de semaine, devrait bien être de la partie ce dimanche à Nice.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Les Strasbourgeois s'entraîneront une dernière fois ce samedi après-midi avant de se déplacer sur la Côte d'Azur. Les supporters du Racing ont prévu de donner de la voix lors de cet entraînement pour encourager leurs joueurs et aussi leur faire part de leur colère et leur inquiétude, comme ils l'ont fait en marge du match face à Montpellier.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess