Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Ligue 1 : vers une prolongation de contrat pour l’entraîneur strasbourgeois Thierry Laurey ?

Par

Le président du Racing Club de Strasbourg Marc Keller négocie actuellement la possibilité de prolonger le contrat de son entraîneur en poste depuis quasiment quatre ans en Alsace.

Marc Keller et Thierry Laurey pourraient prolonger leur aventure commune au Racing au-delà de la saison en cours Marc Keller et Thierry Laurey pourraient prolonger leur aventure commune au Racing au-delà de la saison en cours
Marc Keller et Thierry Laurey pourraient prolonger leur aventure commune au Racing au-delà de la saison en cours © Maxppp - Franck Kobi

En marge du match perdu 3 à 0 à Montpellier, le président du Racing Marc Keller nous a confié « qu’il avait rencontré l’agent de Thierry Laurey et qu’ils discutaient tranquillement (d’une éventuelle prolongation de contrat)». Une proposition pourrait intervenir dans les prochains jours.

Publicité
Logo France Bleu

Arrivé en Alsace à l’été 2016, Thierry Laurey avait en décembre 2018 prolongé son contrat d’un an avec le Racing, jusqu’en juin et la fin de la saison en cours. Dans une interview accordée au quotidien Midi Libre, l’entraîneur strasbourgeois a évoqué son avenir : « Strasbourg est une possibilité pour moi, voire presque une probabilité ».

Laurey a déjà dirigé 141 matchs de championnat de suite, un record au Racing

Les bons résultats actuels plaident en faveur de Thierry Laurey. Le club ne cesse de progresser sportivement depuis son arrivée. Il a d’abord fait monter le Racing de Ligue 2 en Ligue 1, puis il a réussi à l’y maintenir. La saison passée, les Strasbourgeois remportaient la Coupe de la Ligue. Et cette saison, ils aspirent à terminer dans la première moitié du classement de la L1.

Thierry Laurey est l’entraîneur du Racing resté en place sur la plus longue durée consécutive. Il est sur une série en cours de 141 matchs de championnat de suite dirigés à la tête du club strasbourgeois (Gilbert Gress s’était arrêté à 125 de suite).

Publicité
Logo France Bleu