Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Ligue 1 : l'OGC Nice termine sur un feu d'artifice à Lyon

-
Par , , France Bleu Azur

Pour la Der' de la saison, les Aiglons signent une prestation de haut vol à Lyon. À l'issue d'un match spectaculaire le Gym s'impose 3-2 au Groupama Stadium et prive l'OL de la Ligue des Champions. Adrian Ursea termine sa mission sur une bonne note.

Les Aiglons Rony Lopes (à gauche) et Hicham Boudaoui (à droite) à la poursuite de Memphis Depay.
Les Aiglons Rony Lopes (à gauche) et Hicham Boudaoui (à droite) à la poursuite de Memphis Depay. - Maxppp

Les Aiglons voulaient offrir une belle sortie à Adrian Ursea. Ils ont tenu parole. Le Gym s'impose 3-2 sur la pelouse du Groupama Stadium après un match très spectaculaire.

Le film du match

Au coup d'envoi, l'OGC Nice n'a plus rien à jouer dans cette fin de saison au contraire de Lyon. Une victoire est impérative aux hommes de Rudi Garcia pour s'emparer de la troisième place, synonyme de Ligue des Champions, tout en comptant sur un faux-pas de Monaco à Lens.

Dès le tout début de la rencontre, ce sont les Niçois qui ont le ballon. Les Lyonnais sont au pressing mais ne parviennent pas à s'approcher du but de Benitez. La 1ère occasion est toutefois lyonnaise avec une frappe puissante de Depay mais l'attaquant ne cadre pas (6'). Au fil des minutes, les Lyonnais sont plus tranchants. Ils sont récompensés à la 14e minute. Sur un corner joué à deux, Depay adresse un centre à Toko Ekambi qui trompe Benitez. Lyon est tout près de faire le break. Aouar s'écroule dans la surface suite à un contact avec Todibo. Les Gones sont persuadés qu'il y a pénalty mais la VAR dit le contraire (19'). La réaction niçoise intervient une minute plus tard. Bien servi par Dolberg, Rony Lopes voit sa frappe repousser par Anthony Lopes, le gardien de l'OL qui réalise ensuite un exploit sur une frappe puissante d'Atal. Lopes s'interpose du bout du pied. 

Le Gym égalise à la 29e minute. Sur une frappe trop croisée de Lees-Melou, Dolberg pousse le ballon au fond des filets lyonnais. Il faudra 5 minutes à la VAR pour valider ce but et confirmer que l'attaquant Danois n'était pas hors-jeu. Dolberg inscrit son 6e but de la saison en Ligue 1. 

4 minutes plus tard, Benitez sauve son équipe. Le portier niçois se couche bien et repousse une tentative de Marcelo mais à 5 minutes de la mi-temps, Lyon reprend l'avantage. Sur un centre côté gauche de Depay, Toko Ekambi reprend de la tête et marque de près.. A la pause, Lyon mène logiquement 2-1 et s'empare provisoirement de la 3ème place.

Les Niçois libérés

5 minutes après la reprise, le Gym recolle de nouveau. Sur un corner  mal repoussé par la défense lyonnaise, Kamara récupère le ballon et déclenche une frappe lointaine, puissante et flottante. Lopes est battu. Lyon prend un gros coup derrière la tête et Nice en profite pour renverser la situation. Sur un coup franc de Gouiri, Saliba saute plus haut que tout le monde dans la surface et bat Lopes de la tête (57'). Nice mène à la surprise générale 3-2.

Le Gym ne lâche pas

L'OL est amorphe, sans idée et sans réaction. Certains joueurs passent complètement à côté de leur match. L'OGCN, lui, maîtrise cette seconde période et s'impose au Groupama Stadium. Une victoire 3-2 après avoir été mené 2-1 à la mi-temps. Les Niçois auront joué le jeu jusqu'au bout. 

Pas de Ligue des Champions pour Lyon qui devra se contenter de la Ligue Europa la saison prochaine. En dépit de ce succès, Nice termine le championnat à la 9e place, loin des objectifs du début de saison qui étaient une place en coupe d'Europe. Une rencontre marquée aussi par le dernier match d'Adrian Ursea à la tête de l'équipe. L'entraîneur avait remplacé Patrick Vieira début décembre. A l'issue des 90 minutes, Adrian Ursea a déclaré "avoir accomplie sa mission". Le club a, par ailleurs, publié un communiqué de remerciements pour Ursea pour "avoir relevé la mission". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess