Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La saison 2020-2021 du FC Metz

Ligue 1 : la costaude défense du FC Metz passe le test de Nîmes

-
Par , France Bleu Lorraine Nord

A Nîmes, le FC Metz comptera sur sa défense performante pour engranger un sixième match consécutif sans défaite. Mais le défenseur central John Boye, et la sentinelle Vincent Pajot, sont forfaits sur blessure.

Boye et Oukidja mettent le Stéphanois Bouanga en échec
Boye et Oukidja mettent le Stéphanois Bouanga en échec © Maxppp - Rémy Perrin / Le Progrès

Qu'ont en commun l'OM, Nice, Lyon ou Rennes ? Ces cadors de la Ligue 1, aux aspirations européennes, ont encaissé plus de buts que le FC Metz à l'aube de la neuvième journée.

Depuis son retour à un schéma à quatre défenseurs, après des expérimentations à cinq à Lille et Paris, le FC Metz, c'est du solide ! Jamais trompée plus d'une fois en match cette saison, même contre le PSG, le LOSC, Monaco ou Marseille, la quatrième meilleure défense de Ligue 1 a réalisé son premier clean sheet de la saison, lors de la dernière journée face à Saint-Etienne. Une page blanche caractérisant le fait qu'elle n'a pas encaissé de but. Un "match référence" avance le gardien, Alexandre Oukidja.

Sans jamais refuser de jouer, hormis peut-être à Lille, ni tenter de garer le bus devant son but, le FC Metz tient et sa série sans but encaissé dans le jeu est de 270 minutes.

Une surface difficile d’accès

On pourrait se contenter d'expliquer cette solidité par les arrêts, souvent décisifs, d'Alexandre Oukidja ou les automatismes tissés par une ligne de quatre défenseurs qui n'a, quasiment, jamais varié depuis l'arrivée de Dylan Bronn en janvier. "Le club a fait beaucoup d’effort, hormis le départ de Habib Diallo, pour conserver ses cadres", ajoute Oukidja.

Mais être solide est le fait de toute l'équipe. Le repositionnement réussi de Vincent Pajot en sentinelle, ou une belle activité à la récupération, font que le milieu du FC Metz tourne et que sa surface est difficile d'accès.

Resserrer les vis sur phases arrêtées 

Alors, Metz, du béton armé ? L’entraîneur Frédéric Antonetti temporise : "il est trop tôt pour dire où on se situe. Les joueurs ont un vécu qu’ils n’avaient pas et ils ont pris conscience, pas encore tout à fait, de leurs capacités. Mais _rien n’est jamais acquis_." Selon l'entraîneur, une équipe ne peut être fixé sur son réel niveau qu'après douze ou treize journées. Nous n'en sommes pas loin, mais nous n’y sommes pas encore.

Les deux pénaltys concédés à Angers ou Reims étaient clairement évitables. Comme les deux coup-francs indirects encaissés contre Monaco et Lorient. Les phases arrêtées, seul secteur de jeu dans lequel le FC Metz a été mis en difficulté par Saint-Etienne. Ces promesses messines ont donc encore une marge de progression.

A Nîmes (16e), qui n'a marqué que deux buts lors des cinq dernières journées mais qui peut produire du jeu, les Grenats (10e) vont en plus faire sans John Boye en charnière, ni Vincent Pajot en numéro 6, forfaits en raison de douleurs musculaires.

Vivez Nîmes Olympique - FC Metz dès 14 heures 30, ce 1e novembre, avec Thomas Jeangeorge et Thomas Lavaud. Réagissez en direct dans l'après-match, dès 17 heures, au 03 87 52 13 13.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess