Football

Ligue 1 : La maladresse caennaise punie à Lorient (2-0)

Par Boris Letondeur, France Bleu Normandie (Calvados - Orne) jeudi 24 septembre 2015 à 1:03

Lorient a fait la différence dès la première mi-temps -
Lorient a fait la différence dès la première mi-temps - © Max PPP - Patrick Tellier

Le Stade Malherbe Caen s’est incliné 2 à 0 à Lorient ce mercredi, pour la 7ème journée de Ligue 1. Dans un match plutôt équilibré, les Lorientais ont notamment profité des largesses défensives caennaises sur deux coups de pieds arrêtés. Caen est désormais 7ème avant de recevoir Ajaccio.

Le Stade Malherbe de Caen rate encore une fois l’opportunité d’enchaîner trois victoires d’affilée. Après ses succès contre Marseille et Toulouse, Nice était venu casser la série. Après ceux contre Troyes et Montpellier, c’est Lorient qui s’en est chargé (2-0) au Moustoir dans le cadre de la 7ème journée de Ligue 1.

Dans un match équilibré, les Caennais craquent deux fois sur coups de pieds arrêtés. A la 13ème minute tout d’abord. Le coup franc excentré sur la droite de Barthelmé trouve la reprise du genou de Moukandjo, seul aux 6 mètres devant Vercoutre (1-0). Rebelotte à la 36ème minute ! Da Silva renvoie dans l’axe un corner de Jouffre. Ndong reprend d’une volée écrasée mais Waris, oublié au second poteau, fusille Vercoutre, encore une fois impuissant (2-0).

Moukandjo marque le premier but sous le regard impuissant de Jordan Adéoti - - Aucun(e)
Moukandjo marque le premier but sous le regard impuissant de Jordan Adéoti - - Patrick Tellier

Timide réaction caennaise

L’unique occasion caennaise de la première mi-temps est à l’actif de Bazile. Son tir enroulé au sol depuis le point de pénalty frôle le montant de Lecomte. Sans doute secoués par Patrice Garande à a pause, les Malherbistes reviennent sur la pelouse synthétique avec de meilleures intentions, et avec Andy Delort, qui a remplacé Ronny Rodelin.

Rien n’y fait cependant. Les Caennais sont trop imprécis, dans leurs passes et aux abords de la surface de réparation. Une inefficacité résumée par Jeff Louis qui rate deux fois sa reprise, seul à 9 mètres du but lorientais.

Patrice Garande avait décidé de faire tourner son effectif pour ce deuxième match de la semaine en trois jours avant une nouvelle réception à d’Ornano (Ajaccio). Ca n’aura pas été salutaire mais si Caen s’impose samedi soir pour la deuxième fois en une semaine, tous les supporters auront oublié le non-match et la défaite du Moustoir.

Pour voir la feuille de match cliquez ici

Pour voir les résultats de la 7e journée de Ligue 1 cliquez ici

Pour voir le classement de la Ligue 1 cliquez ici

Ils ont dit

Patrice Garande entraîneur

On est passé globalement à côté du match, même si il y a eu une réaction en deuxième mi-temps, nos 10 premières minutes pouvaient nous laisser penser à un match tranquille, on a été puni sur les coups de pieds arrêtés, sur le plan technique on a été moyen ce soir. Après on a joué sur une surface qui était très compliquée mais quand on ne prend pas le match par le bon bout d'entrée c'est compliqué d'inverser les choses...

Andy Delort, attaquant 

C'est dommage on manque de vigilance, on aurait pu rapporter au moins un point, Lorient ne nous a pas impressionné ce soir, d'où les regrets.Terrain synthétique, on n'a pas l'habitude, sur les prises de balle et sur les passes, ils sont plus habitués mais dès qu'on entame mal les matches on encaisse des buts on va au moins essayer de rebondir contre Ajaccio.... 

Damien Da Silva, défenseur

En première période, on les a beaucoup regardé jouer sur un terrain comme celui-ci auquel ils sont habitués, compte tenu du classement on commence les matches avec moins de grinta je pense qu'on a pas mis tout ce qu'il fallait, c'est entièrement notre faute, même quand on est dans une période positive, il faut se remettre en question et on ne l'a pas fait... 

Vincent Bessat, milieu de terrain

Ils ont été plus agressifs, c'est un faux pas mais il ne faut pas que l'on baisse la tête, le terrain synthétique n'est pas une excuse, mais c'est une catastrophe. On a eu deux trois occasions en deuxième mi-temps, mais on n'a pas concrétiser nos occasions non plus, donc c'est sûr qu'on ne risquait pas de revenir...

Jordan Adéoti

On n'a pas été assez agressifs, on a très mal débuté le match et pris deux buts évitables, en deuxième période on a plutôt bien réagi mais il y avait trop d'imprécision technique pour pouvoir espérer quelque chose... 

Caen rejouera donc dès samedi à 20h00 contre Ajaccio au Stade D'Ornano