Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Ligue 1 : "La situation au FC Nantes n'est pas bonne", juge Bixente Lizarazu

-
Par , France Bleu Loire Océan

Au lendemain de l'annonce du retrait de l'actionnaire King Street aux Girondins de Bordeaux, l'ex-arrière gauche champion du monde 1998 Bixente Lizarazu se montre critique de la gestion de plusieurs clubs de Ligue 1. Il estime notamment, ce vendredi, "que la situation à Nantes n'est pas bonne".

Interrogé, ce vendredi sur France Bleu, le Champion du monde 1998 Bixente Lizarazu se montre critique sur la gestion de plusieurs clubs de Ligue 1 après l'annonce du retrait de King Street à Bordeaux.
Interrogé, ce vendredi sur France Bleu, le Champion du monde 1998 Bixente Lizarazu se montre critique sur la gestion de plusieurs clubs de Ligue 1 après l'annonce du retrait de King Street à Bordeaux. © Maxppp - Arnaud Journois

L'annonce du retrait de l'actionnaire américain King Street des Girondins de Bordeaux, ce jeudi, a provoqué un séisme dans le football français. Placé sous la protection du Tribunal de Commerce dans l'attente qu'un éventuel repreneur se manifeste, le rival historique des Canaris a vu ses anciens joueurs, Christophe Dugarry, Johan Micoud ou encore Alain Giresse sortir du bois pour vivement critiquer la politique du fonds d'investissement depuis son arrivée. L'ancien arrière gauche champion du monde 1998 Bixente Lizarazu, bordelais de 1988 à 1996, parle même de "scandale absolu" et fait part de son inquiétude sur la situation dans d'autres clubs et notamment au FC Nantes. 

"Ce n'est pas que la faute du Covid ou des droits télé"

"Ce qui arrive aux Girondins de Bordeaux peut arriver à n'importe quel club, prévient l'ex-joueur du Bayern Munich. On a vu à Marseille, ça a été un peu tendu. La situation au FC Nantes n'est pas bonne. Elle n'est pas bonne non plus à Saint-Étienne. Il y a beaucoup de clubs qui sont en difficulté et ce n'est pas que la faute du Covid. Ce n'est pas que la faute du problème des droits. Pour moi, c'est la faute d'une surenchère qui fait que tous les clubs vivent au dessus de leurs moyens." 

Le consultant football de Radio France s'inquiète également d'éventuels clubs qui se retrouveraient dans la même situation que Bordeaux dans les semaines ou mois à venir. "La crise sanitaire, les difficultés liées à Mediapro, il peut y avoir d'autres situations comme les Girondins de Bordeaux dans le foot français, à l'avenir", s'interroge le Basque avant de poursuivre : "Il y a des clubs qui disent "on n'a pas assez d'argent aujourd'hui pour payer nos joueurs, pour acheter les meilleurs joueurs", mais ils n'ont qu'à réduire leur train de vie plutôt que de toujours vouloir plus d'argent, quitte à déséquilibrer tout le système !"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess