Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Ligue 1 : pas de suspension des entraînements au Stade Brestois

-
Par , , France Bleu Breizh Izel

Grégory Lorenzi, le coordinateur sportif du Stade Brestois (14e de Ligue 1), explique pourquoi le club a décidé de maintenir les entraînements de l'équipe malgré la suspension du championnat pour cause de coronavirus.

Grégory Lorenzi au siège du club.
Grégory Lorenzi au siège du club. © Radio France - Julien Balidas

France Bleu : est-ce que vous vous attendiez à la suspension de la Ligue 1, annoncée ce vendredi matin ? 

Grégory Lorenzi : "C'est une décision logique. C'était notre intention, depuis plusieurs jours, de reporter les prochaines rencontres. La Ligue a dû réagir en fonction des ligues des pays voisins. Malheureusement, au lieu de réagir, elle aurait dû agir bien avant pour préserver la sécurité et la santé des joueurs."

France Bleu : plusieurs clubs suspendent les entraînements. Pourquoi pas vous ?

Grégory Lorenzi : "On n'a pas de date de reprise du championnat. On les maintient car l'activité peut reprendre à tout moment. 

On ne veut pas casser le rythme

Ce ne sera sans doute pas la semaine prochaine, mais je pense que les décideurs feront un point après la trêve internationale, et constateront l'évolution du virus. On a discuté avec Olivier Dall'Oglio, on ne voulait pas casser le rythme. Ce n'est pas plaisant de s'entraîner sans match quand on est joueur, mais on veut garder ce rythme."

France Bleu : renforcez-vous les mesures d’hygiènes ?

Grégory Lorenzi : "Chaque joueur et membre du staff sera invité à prendre sa température, au centre d'entraînement. Si la température de 38 est dépassée, ils seront invités à rester chez eux."

France Bleu : financièrement, le Stade Brestois peut-il être touché ?

Grégory Lorenzi : "On a tenu une réunion, ce matin, au sein du club, pour tenir informés les salariés. Des secteurs seront forcément touchés. Attendons de voir ce que propose le gouvernement pour les entreprises, entre des mesures de chômage partiel ou l'utilisation des congés payés lors des périodes creuses, etc. Pour l'instant, on fait le point administrativement pour minimiser l'impact économique quotidien."

Minimiser l'impact économique au quotidien

"Il y a aussi une indécision quant aux diffuseurs et détenteurs des droits. Quand il n'y a pas de matchs, quid des droits télés ? Est-ce que les engagements seront respectées ? On se pose aussi des questions, et on les posera à travers la ligue."

France Bleu : le championnat arrêté, vous l'imaginez ?

Grégory Lorenzi : "Non. On est dans une situation exceptionnelle. Ça prendra peut-être un ou deux mois, mais ce ne sera pas éternel. On a le temps de se poser calmement, de réfléchir, et de prendre une bonne décision. Mais je ne pense pas que c'est la chose à faire. Pour les 18e, 19e et 20e, barragiste et relégués d'office, ce ne serait pas éthique. S'il faut décaler, on le fera."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu