Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Ligue 1 : le bel hommage de Nice

Par

Dans le cadre de la 14e journée de Ligue 1, l'OGC Nice accueillait ce vendredi soir l'Olympique Lyonnais. Il s'agissait du premier événement sportif d'ampleur depuis les attentats de Paris et de Saint-Denis, au stade de France. L'hommage a été remarquable dans les tribunes, comme sur la pelouse.

L'hommage des supporters niçois aux victimes des attentats
L'hommage des supporters niçois aux victimes des attentats © Maxppp

La vie continue. Une phrase tellement bateau, mais tellement vraie. Malgré le lourd contexte des attentats de Paris, commis une semaine plus tôt, le championnat de Ligue 1 a repris ses droits sur la Côte d'Azur. L'OGC Nice a reçu Lyon, à domicile, dans un stade parsemé (17.872 spectateurs). La première réunion sportive d'ampleur depuis les attaques terroristes.

Publicité
Logo France Bleu

Certains, pas rassurés, sont rester chez eux. Les autres sont allés au stade. La Populaire Sud, plus important groupe de supporters niçois, avait appelé les spectateurs à venir au match vêtu de noir. Les fans du Gym ont chanté la Marseillaise à plein poumons, brandissant des bougies en hommage aux victimes des attentats.

Une émouvante minute de silence a été observée du début à la fin. Les supporters azuréens, souvent décriés par la France du football, ont été irreprochables, respectueux. L'hymne français a résonné plusieurs fois tout au long du match. Une partie du public a aussi entonné un chant à l'encontre des terroristes : "Daech, Daech, on t'enc..." (sic).

loading

Un hommage... et un superbe match de foot

Sur le terrain, les Niçois et les Lyonnais aussi ont observé la minute de silence, tous alignés autour du rond central. Et puis quand l'arbitre a sifflé le coup d'envoi, les Gones ont vite pris les choses en main. Ils leur a juste manqué de réussite pour conclure leurs premières occasions. Valère Germain, lui, ne s'est pas fait prier. Parfaitement servi par son partenaire Seri, l'attaquant du Gym a ouvert la marque contre le court du jeu (1-0, 20e).

En difficulté jusqu'à l'ouverture du score dans un schéma de jeu en 3-5-2 inédit cette saison, les joueurs de Claude Puel ont joué à la Niçoise (à la Barcelonaise disent certains). L'entraîneur azuréen a gagné la bataille tactique face aux Lyonnais d'Hubert Fournier. Ces derniers ont même facilité la tâche aux Aiglons, en début de seconde période.

La joie de Vincent Koziello (au centre), buteur contre Lyon. © Maxppp

Le défenseur rhodanien Mapou Yanga-Mbiwa, complètement à la rue ce vendredi soir, a marqué contre son camp au retour des vestiaires (2-0, 48e). Vincent Koziello a porté le coup de grâce. Le milieu de terrain niçois a conclu une belle action collective. Jérémy Pied, encore au top ce vendredi soir, à glisser un amour de ballon en retrait à Koziello qui pris son temps, avant de frapper en pleine lucarne dans le but du lyonnais Lopes (3-0, 71e). Une très belle soirée pour l'OGC Nice !

loading

Nice sur le podium

Cette victoire 3-0 face à une équipe européenne permet au Gym de grimper sur le podium pour la première fois de la saison. Nice est provisoirement troisième de Ligue 1, en attendant le reste des rencontres de la 14e journée de championnat. Les footballeurs azuréens ont repris leur marche en avant.

Ils se déplaceront à Toulouse le week-end prochain, puis Lorient avant de recevoir le Paris Saint-Germain à l'Allianz Riviera. Vivement le 4 décembre !

Publicité
Logo France Bleu