Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football DOSSIER : FC Metz : toute la saison 2017-2018

Ligue 1 : le FC Metz devra "lâcher les chevaux" face à Toulouse

vendredi 2 mars 2018 à 18:00 - Mis à jour le samedi 3 mars 2018 à 6:39 Par François Pelleray, France Bleu Lorraine Nord

Ce match pèsera lourd dans la course au maintien en Ligue 1. Le FC Metz recevra Toulouse ce samedi à 20 heures. Juste avant, le calendrier de la reconstruction de la tribune sud devrait être annoncée. Par ailleurs, Frédéric Hantz est revenu sur son altercation avec l'entraineur de Guingamp.

Au match aller, Toulouse et Metz se sont quittés sur un 0-0.
Au match aller, Toulouse et Metz se sont quittés sur un 0-0. © Maxppp - Michel Viala

Metz, France

"Il faudra la jouer fine et lâcher les chevaux" prévient l’entraineur du FC Metz à la veille de recevoir un concurrent au maintien en Ligue 1, Toulouse. Le TFC est 16e, il pointe à neuf longueurs du FC Metz. A l’aller, au Stadium, les deux équipes s’étaient neutralisées, se quittant sur un 0-0. Mais depuis, Toulouse a changé d’entraineur fin janvier. Pascal Dupraz a été remercié, c’est son adjoint Michaël Debève qui a pris les rênes. Le TFC est toujours aussi défensif, mais il a retrouvé du mental, et il connait le chemin du but. Mené 3-1 samedi dernier par Monaco, il est revenu à 3-3 en toute fin de rencontre.

FC Metz-Toulouse FC à vivre en intégralité sur France Bleu Lorraine, rendez-vous dès 19h30

Je veux une équipe libérée (F.Hantz)

De son côté, le FC Metz a mis fin à sa série de défaites samedi dernier, en concédant le match nul à Guingamp 2-2, alors qu’il a mené deux fois. "Certes, les voyants sont encore au rouge", poursuite l'entraineur Frédéric Hantz. "Mais on a retrouvé de la fraîcheur, du dynamisme, de la volonté et _un peu de légèreté mentale_, comme en janvier quand tout allait mieux. On ne joue pas Toulouse au meilleur moment, mais on est capable de battre cette équipe. Il faudra montrer de l’engagement, je veux une équipe libérée qui prend du plaisir à faire des efforts, à jouer ensemble". 

Moussa Niakhaté, le jeune défenseur messin (à gauche), a déjà joué 25 matchs sur 27 cette saison en L1. - Maxppp
Moussa Niakhaté, le jeune défenseur messin (à gauche), a déjà joué 25 matchs sur 27 cette saison en L1. © Maxppp - Sébastien Botella

"Le coup de mou du mois de février est normal, après une bonne fin d’année et bon mois de janvier, c’est logique que cela arrive", explique le défenseur Moussa Niakhaté. "Le problème est que l’on ne peut pas se le permettre, à cause de notre mauvais début de saison. On n’a plus de joker. Mais le mois de mars ira beaucoup mieux, j’en suis convaincu".

Réchauffer les coeurs (M.Niakhaté)

Je comprends la déception des supporters, mais il faut qu’ils sachent qu’on ne lâche rien. Quand on perd, on est les premiers déçus, quand on fait des erreurs, on est les premiers frustrés, et quand on gagne on est content pour nous et pour les supporters. Et face à Toulouse, on va essayer de leur faire plaisir et de réchauffer leurs cœurs.

Le projet de reconstruction de la tribune sud de Saint-Symphorien enfin bouclé

Juste avant le coup d'envoi de cette rencontre de la 28e journée de championnat, le FC Metz et les collectivités locales annonceront une bonne nouvelle pour le stade Saint-Symphorien. Le financement de la reconstruction de la tribune sud (celle qui abrite les vestiaires) est enfin bouclé. Un calendrier des travaux devrait être présenté.

Les joueurs retenus par Frédéric Hantz

Gardiens de but : Kawashima, Beunardeau.
Défenseurs : Selimovic, Niakhaté, Balliu, Rivierez, Lempereur, Palmieri, Bisevac.
Milieux de terrain : Cohade, Milićević, Dossevi, Boulaya, Poblete.
Attaquants : Niane, Roux, Rivière, Nguette.

Blessés : Efouba Ayissi, Udol, Didilllon, Assou-Ekotto, Goudiaby, Diagne, Jouffre, Mollet, Mandjeck.    
Choix du coach : Thill, Jallow.

Le jeune gardien du FC Metz Quentin Beunardeau sera l'invité de Lundi c'est Graoully, à 18h30.

Pour découvrir le groupe toulousain, c'est par ici. Le meilleur buteur du TFC, Max-Alain Gradel (6 buts), est de retour après une suspension.

Altercation avec A.Kombouaré : des propos "diffamatoires"

Près d'une semaine après l'altercation entre les entraineurs du FC Metz et de l'En avant Guingamp lors de la 27e journée de L1, le patron de l'équipe messine a fait sa mise au point. Frédéric Hantz dénonce les propos d'Antoine Kombouaré qui l'a traité entre autres "d'âne" suite à une remarque, F.Hantz avait demandé à A.Kombouaré de retourner dans sa zone plutôt que de parlementer avec le 4e arbitre. Le président du club de Guingamp en avait rajouté une couche dans le journal l'Equipe en accusant Frédéric Hantz d'avoir "provoqué son entraineur".

"Ce n’est pas à moi à les juger pour leurs propos diffamatoires, mais j’estime qu’ils le sont. Je ne me suis pas exprimé plus tôt parce que notre fonction d’éducateur et d’entraineur est tellement difficile et il réclame tellement de compétences que je ne m’autorise _aucun jugement négatif sur un entraineur_. Et puis, j’ai côtoyé suffisamment de présidents pour avoir pu mesurer le poids de leurs responsabilités, la force de leur engagement pour la réussite de leur club et mon respect de la hiérarchie m’interdit d’exprimer des critiques publiques sur l’un d’entre eux. Et demain, je serai sur le banc du FC Metz (pour la réception de Toulouse) et je serai respectueux de tous les acteurs, de la même manière que je le suis à chaque fois depuis bientôt 20 ans, quel qu’en soit le lieu".

Lundi dernier, Antoine Kombouaré avait esquissé un mea culpa, en admettant (sur RMC) qu'il avait "un peu merdé". Il a présenté ses excuses mais sans "vouloir faire passer Frédéric Hantz pour une victime".