Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football DOSSIER : Ligue 1 : résultats, classement et calendrier

Ligue 1 : les résultats et le classement de la 30e journée

vendredi 16 mars 2018 à 16:33 - Mis à jour le lundi 19 mars 2018 à 8:52 Par Marina Cabiten, France Bleu

Lyon a surmonté toutes ses difficultés pour aller mater Marseille (3-2) au bout d'un Olympico de folie, dimanche, et relancer la course à la 3e place de la Ligue 1, après la 30e journée. Paris a conforté sa place de leader après sa victoire à Nice.

Lyon se relance à Marseille 3-2 et revient à deux points du podium
Lyon se relance à Marseille 3-2 et revient à deux points du podium © AFP - ANNE-CHRISTINE POUJOULAT

Écoutez en direct le match de l'équipe de votre choix avec les commentaires de France Bleu

Les matches de la journée

Le classement

Lyon se relance en punissant Marseille

Tout allait trop bien à Marseille. Derniers représentants français en compétition européenne, les Marseillais se sont troués dimanche soir à domicile face à des Lyonnais qu'ils rêvaient de sortir définitivement de la course au podium (3-2). Les hommes de Rudi Garcia laissent en outre filer Monaco vers la deuxième place, l'ASM comptant désormais sept points d'avance sur eux.

C'est Marseille qui a pourtant marqué le premier, par Rolando sur un coup de pied arrêté de Dimitri Payet (31e). Mais il a d'abord fallu deux grandes parades de Steve Mandanda pour préserver cet avantage, avant que Lyon n'égalise sur un but contre son camp d'Adil Rami (42e).
Et en deuxième période, la pépite lyonnaise Houssem Aouar a calmé le Vélodrome d'une jolie frappe (52e), tandis que les Marseillais n'ont pas inquiété Anthony Lopes. Kostas Mitroglou a cru remettre l'OM dans le match (2-1, 84e), mais Memphis Depay a fait taire définitivement le public olympien (90e).

A l'issue d'une partie terminée dans la confusion, après notamment un coup du Marseillais Adil Rami au Lyonnais Marcelo, voilà les Lyonnais repositionnés à deux points du podium et de la troisième place de Marseille. De quoi redonner de l'enjeu à la fin de saison des hommes de Bruno Genesio. 

Pour Paris, ça sent bon

Dix-sept points d'avance, avec encore sept matches à jouer: il faudrait un drôle de cataclysme pour priver le Paris SG, vainqueur dimanche de Nice 2-1, d'un septième titre de champion de France.

Nice leur a livré une belle bataille, ouvrant la marque en contre-attaque par la fusée Allan Saint-Maximin (17e) et réalisant une première période pleine d'allant. Mais Angel Di Maria a vite égalisé pour Paris (20e) et Dani Alves a sanctionné la baisse de régime niçoise de la tête à 10 minutes de la fin du match, de la tête sur un caviar d'Adrien Rabiot (82e).

Le match a en tout cas offert un bon spectacle, alors que la Ligue de football professionnel (LFP) avait programmé le match à 13h00, une heure de grande écoute en Asie, pour y améliorer la "notoriété pour l'instant insuffisante" du Championnat de France, dixit le directeur général de la Ligue Didier Quillot. Il ne manquait que Neymar, blessé. 

Un quatuor pour la 5e place

La 5e place, sans doute qualificative pour l'Europa League (si le club qui remporte la Coupe de la Ligue, Paris ou Monaco, se qualifie par ailleurs pour une coupe d'Europe), est l'objectif plus ou moins affiché de nombreuses écuries.

Mais à l'issue de la 30e journée, seuls quatre clubs semblent être bien placés pour y terminer. Rennes, qui l'occupe depuis sa victoire sur la pelouse de Bordeaux samedi (2-0), avec désormais 45 points. Nantes (44 pts), qui a fait match nul chez Metz dimanche (1-1, buts de Nolan Roux, 12e, et de Valentin Rongier, 23e). Montpellier, 7e, qui a trois points de moins que Rennes, deux de moins que Nantes, et autant que Nice, 8e.

Derrière ce club des quatre, un petit écart s'est formé puisque Saint-Etienne, malgré son succès 2-0 contre Guingamp dimanche (buts de Neven Subotic, 29e, et Rémy Cabella, 79e), est à six points de la 5e place. Les Verts sont toutefois sur une belle dynamique (huit matches sans défaite). Suffisant pour rêver à une "remontada" de dernière minute, pour une formation qui a passé les fêtes de fin d'année en 16e position ?

L'actualité de votre équipe

Le calendrier de la saison en détail