Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La saison 2020 -2021 du Racing Club de Strasbourg

Ligue 1 : Le Racing Club de Strasbourg à Brest, enfin la bascule du bon côté ?

-
Par , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass

Plombé par ses errements défensifs, le Racing espère enfin provoquer la réussite ce dimanche dans le Finistère. Pour éviter que le fossé ne se creuse avec la 17ème place de Ligue 1 et que le doute ne s’installe encore davantage dans les têtes strasbourgeoises

Mohamed Simakan et le Racing seront revanchards après la lourde défaite 5 à 0 encaissée le 3 décembre 2019 à Brest
Mohamed Simakan et le Racing seront revanchards après la lourde défaite 5 à 0 encaissée le 3 décembre 2019 à Brest © Maxppp - Nicolas Creach

C’est le plus long déplacement de l’année, 900 kilomètres à vol d’oiseau séparent Strasbourg de Brest. C’est à l’autre bout de la France, au stade Francis Le Blé, dans un département du Finistère qui n’est pas concerné encore par le couvre-feu, que les footballeurs du Racing vont tenter d’enrayer leur spirale négative (six défaites en sept matchs de Ligue 1) et de redonner un peu le sourire à leurs supporteurs.

Les Strasbourgeois présentent de trop importantes lacunes pour l’instant, même s’ils viennent d’affronter successivement trois présumés gros bras du championnat. Ils ne marquent pas assez (6 buts seulement, seul Dijon fait pire) et surtout leur défense ressemble pour l’instant à du gruyère. Le Racing est l’équipe qui a encaissé le plus de buts depuis le début de la saison (16, un de plus que Brest son adversaire de ce dimanche).

Réussir l’entame de match

Du coup, l’entraîneur strasbourgeois Thierry Laurey a axé les séances d’entraînement de la semaine sur les thèmes de la concentration et de la communication entre les joueurs : « Ils doivent se faire davantage confiance. Et il y a des moments où on n’est pas suffisamment concentrés, notamment sur les débuts de match. On l’a vu à Monaco, on l’a vu contre Lyon. Ça n’est pas possible de plomber les débuts de match comme ça, de se retrouver en difficulté aussi rapidement. Après, tu fais la course derrière et c’est plus compliqué que quand t’es devant. On doit donc faire preuve de beaucoup plus de rigueur, de concentration. Ce sont des choses sur lesquelles on n’avait pas trop besoin de s’attarder par le passé, mais cette saison, c’est beaucoup plus criard ».

Eviter la gamberge

Même s’il a apprécié la réaction d’orgueil de son équipe en deuxième mi-temps face à Lyon (défaite 3-2 après avoir été menée 3 à 0), le coach strasbourgeois reconnaît que certains de ses joueurs commencent à cogiter, après ce début de saison raté.

« Il va falloir que la roue tourne, espère Thierry Laurey. C’est vrai qu’en ce moment, il y a quelques réflexions que j’entends de la part des joueurs, ils ont l’impression que la réussite les fuit. L’an dernier, quelquefois, ils faisaient les mêmes choses et ça tournait du bon côté. C’est une sale période, il faut l’admettre. Mais la réaction doit venir de nous, il va falloir qu’on fasse basculer les choses du bon côté. On a beaucoup d’envie et il y a encore suffisamment de matchs pour inverser la tendance dans un premier temps, c’est ça qui est capital et ensuite prendre les points pour se repositionner de manière  beaucoup plus intéressante au classement ».

Un sentiment de revanche après la fessée de la saison passée ?

Face à une équipe brestoise « joueuse, qui nous avait donné une leçon de football la saison passée, même si on avait fait un peu n’importe quoi ce soir-là » dixit Laurey, le Racing en mode commando espère enfin lancer sa saison. L’humiliation subie le 3 décembre 2019 au stade Le Blé (défaite 5 à 0, avec notamment un triplé de Battocchio ») pourrait d’ailleurs servir d’élément de motivation supplémentaire aux Strasbourgeois pour qu’ils débutent enfin leur remontée au classement.

Liénard blessé lors du dernier entraînement

En plus des blessés de longue date (Matz Sels et Lebo Mothiba), le Racing sera privé ce dimanche de son milieu de terrain Dimitri Liénard et de son attaquant algérien Idriss Saadi, tous les deux touchés aux adducteurs. Les jeunes Adrien Lebeau et Ismaïl Aaneba sont également forfaits. En revanche, Alexandre Djiku fait son retour, il était suspendu face à Lyon. Le milieu de terrain Mahamé Siby, arrivé de Valenciennes cet été, fait sa première apparition dans le groupe pour un match de Ligue 1.

Brest - Racing, c'est à vivre ce dimanche à partir de 14h30 sur France Bleu Alsace. Coup d'envoi à 15h.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess