Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Ligue 1 : le Racing Club de Strasbourg entame sa deuxième saison dans l'élite à Bordeaux

samedi 11 août 2018 à 18:09 Par Luc Dreosto , France Bleu Alsace et France Bleu Elsass

Avec un effectif plus expérimenté, mais encore incomplet, le Racing Club de Strasbourg va tenter de bien entamer sa saison ce dimanche chez les Girondins de Bordeaux. En attendant de boucler son recrutement.

L'ancien Dimitri Liénard et le nouveau Adrien Thomasson devraient être associés au milieu de terrain pour la reprise du Racing à Bordeaux
L'ancien Dimitri Liénard et le nouveau Adrien Thomasson devraient être associés au milieu de terrain pour la reprise du Racing à Bordeaux © Maxppp -

Strasbourg, France

Progresser et se maintenir plus facilement que la saison passée. Ce sont les objectifs fixés par les joueurs, le staff et les dirigeants du Racing Club de Strasbourg pour cette deuxième saison consécutive en Ligue 1 (ce qui n'était plus arrivé depuis 2005). Le club dispose cette saison du 13ème budget de Ligue 1, mais il n'est pas encore prêt en ce début de championnat. 

De la patience pour finir le recrutement

On note une dizaine de départs, dont celui de Jean-Eudes Aholou pour 14 millions d'euros à Monaco. Dans l'autre sens, on enregistre seulement six arrivées (Sels, Mitrovic, Thomasson, Ajorque, Koné et Sissoko) pour 10 millions d'euros environ. L'effectif est donc plus léger, même si le Racing attend encore d'ici la fin du mois, deux ou trois renforts en attaque et en défense. Et l'entraîneur Thierry Laurey prend son temps pour faire les bons choix : "Même si on est un club historique, on n'a pas braqué la Banque de France non plus. Il faut faire attention à ce que tu fais de tes deniers et ne pas tout dilapider inutilement. On a une équipe à faire tourner, mais on a aussi un club à faire grandir, donc ça prend un peu plus de temps que prévu. On veut éviter de faire de grosses erreurs. Peut-être qu'on en fera des petites, mais on ne veut pas en faire de grosses". Dans ces conditions, Thierry Laurey aurait préféré avoir deux semaines de plus pour mieux préparer son équipe. 

Eviter l'entame cauchemardesque de la saison passée 

Les Girondins de Bordeaux, premiers adversaires de la saison, ont déjà disputé trois matchs de compétition en coupe d'Europe. Le club a encore moins recruté que le Racing, même si le Nigérian Samuel Kalou et le Guingampais Jimmy Briand ont débarqué ces derniers jours. Un immobilisme qui peut s'expliquer par le gros changement que va connaître le club. Il sera racheté par un fonds d'investissement américain GACP, alors qu'il était détenu depuis près de 20 ans par M6. La saison passée, le Racing avait raté son début de championnat, balayé 4 à 0 à Lyon. Il n'est pas question de reproduire une telle entame assure le milieu de terrain strasbourgeois Jonas Martin : "On doit faire mieux que la saison dernière. Le club n'est plus dans l'apprentissage même si l'objectif reste le maintien. L'objectif c'est de grandir chaque saison. A Bordeaux, on va laisser les incertitudes aux vestiaires. C'est un bon test face à une équipe européenne".

Les six recrues sont du voyage en Gironde

Thierry Laurey a convoqué ses six recrues (Sels, Mitrovic, Koné, Sissoko, Thomasson et Ajorque) dans son groupe de 18 pour cette reprise à Bordeaux. Seuls Corgnet et Simakan sont blessés en ce début de saison.

Bordeaux - Racing, première journée de Ligue 1, c'est à suivre ce dimanche à partir de 16h30 sur France Bleu Alsace. Coup d'envoi à 17h.