Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football DOSSIER : La saison 2017-2018 du Racing club de Strasbourg en Ligue 1

Ligue 1 : le Racing Club de Strasbourg sous pression à Rennes

samedi 5 mai 2018 à 19:20 Par Luc Dreosto , France Bleu Alsace et France Bleu Elsass

Face à des Rennais en pleine forme, les footballeurs strasbourgeois espèrent un résultat positif pour éloigner le spectre de la relégation. Enfoncés dans une spirale négative (10 matchs sans victoire), ils ont vu leur avance sur la zone rouge fondre à trois points, à trois journées de la fin.

Le Racing de Jérémy Blayac espère battre Rennes pour la deuxième fois de la saison
Le Racing de Jérémy Blayac espère battre Rennes pour la deuxième fois de la saison © Maxppp -

Strasbourg, France

Ça fait 10 matchs que le Racing n'a plus goûté à la victoire en Ligue 1, la dernière fois c'était face à Troyes il y a presque trois mois, et à force de ne plus gagner, la marge de manoeuvre des Strasbourgeois s'est réduite dans la course au maintien. A trois journées du terme du championnat, ils ne comptent plus que trois points d'avance sur la zone rouge, sur Troyes 18ème et barragiste et Lille 19ème et premier relégable.

Un effort mental

A l'entame de cette trilogie finale peu évidente - le Racing affronte successivement ce dimanche une équipe de Rennes en pleine forme (6ème et une seule défaite en 11 matchs), puis Lyon et Nantes - la pression est donc de plus en plus forte sur leurs épaules. "La fin arrive, il y a beaucoup de pression, c'est normal et logique, analyse le capitaine Bakary Koné, qui s'est déjà battu à plusieurs reprises pour sauver Guingamp en Ligue 1. On essaie de ne pas laisser les émotions prendre le dessus. Le maintien va se jouer avant tout sur le mental. Il ne faut pas lâcher, baisser la tête. Et je pense que dans le groupe, tout le monde est prêt mentalement à aller chercher ce maintien".

Malgré la spirale négative et le calendrier compliqué, l'entraîneur strasbourgeois Thierry Laurey reste optimiste . "A part Amiens où on est passé à côté, on joue plutôt des matchs de qualité ces derniers temps, estime le coach du Racing. L'équipe ne doute pas d'elle. _Je ne peux pas croire qu'en continuant à jouer ainsi, on ne va pas gagner un match avant la fin de la saison_, que ça soit à Rennes, face à Lyon ou à Nantes". Le plus tôt sera évidemment le mieux, sous peine de trembler jusqu'au bout de ce championnat.

A la fin du match, le Racing jettera évidemment un coup d'oeil aux résultats de ses adversaires directs dans la course au maintien. Toulouse 17ème reçoit Lille 19ème. Troyes 18èmes se déplace à Lyon.

Lala de retour

Par rapport au match de Nice, il y a un seul changement dans le groupe des 18 joueurs convoqués par Thierry Laurey. Abdallah N'Dour blessé est remplacé par un autre défenseur Kenny Lala, qui revient lui de blessure. 

Rennes - Racing, coup d'envoi ce dimanche à 17 heures au Roazhon Park. A suivre dès 16h30 sur France Bleu Alsace.