Football

Ligue 1 - Le SM Caen de nouveau sur la corde raide à domicile face à Nancy

Par Olivier Duc, France Bleu Normandie (Calvados - Orne) et France Bleu Cotentin vendredi 20 janvier 2017 à 18:45

"Inconsciemment, les joueurs se sentent forts à d'Ornano." Patrice Garande
"Inconsciemment, les joueurs se sentent forts à d'Ornano." Patrice Garande © Radio France - Olivier Duc

Battu pour la 9e fois en 10 déplacements mercredi à Nantes, le SM Caen (15e) doit de nouveau compenser à domicile son incapacité à prendre des points loin du stade d'Ornano. Les footballeurs caennais devront dominer Nancy (12e) en net regain de forme et qui aura bénéficié d'une semaine de repos.

C'est un peu le principe du Jokari : le Stade Malherbe de Caen perd à l'extérieur et se retrouve ensuite dans l'obligation de gagner le coup suivant à la maison. Un scénario répétitif qui n'avait pas manqué d'exaspérer mercredi soir Patrice Garande après une 9e défaite en 10 déplacements à Nantes.

Les footballeurs caennais se doivent donc de battre ce samedi à d'Ornano une équipe de Nancy qui aura eu une semaine pour préparer son déplacement en Normandie. Après avoir affronté en trois jours Lyon puis Nantes avec le même onze, Patrice Garande sera peut-être amené à modifier un groupe qu'il n'avait pas encore annoncé vendredi après-midi.

"Je pars du principe que les joueurs sont capables de jouer tous les trois jours s'ils font bien leur métier." Garande

La pelouse du Stade d'Ornano a été bâchée depuis jeudi pour la préserver du gel - Radio France
La pelouse du Stade d'Ornano a été bâchée depuis jeudi pour la préserver du gel © Radio France - Olivier Duc

"Je n'aime pas le terme de Turn-over, corrige le coach caennais. Turn-over, ça veut dire qu'on fait plaisir à tout le monde. Je pars du principe que les joueurs sont capables de jouer tous les trois jours s'ils font bien leur métier. Après, il y a les spécificités de l'adversaire et les petits risques sur la forme des joueurs. S'il y a des changements dans l'équipe, c'est que pour battre Nancy, j'aurai estimé qu'il valait mieux tels joueurs. Je prendrais évidemment en compte le fait qu'il y a des joueurs un peu fatigué ou un peu moins bien."

Six victoires en dix journées à d'Ornano

Depuis le début de saison, le Stade Malherbe de Caen a su se bâtir une confiance à coup de performances face aux équipes en forme (Toulouse, Nice ou Lyon), retourner une situation compromise (Les 2 buts d'avance de Lorient remontés en ouverture de championnat) et battre des adversaires directs pour le maintien (Bastia et Metz). Seuls St Etienne et le PSG sont venus prendre les trois points au Stade d'Ornano.

"Inconsciemment, ici, les joueurs se sentent forts, estime Patrice Garande. J'espère que ça va durer mais après on n'est pas à l'abri. Si un jour il y a un couac, il faudra bien aller le récupérer à l'extérieur."