Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Ligue 1 - Le SM Caen doit redevenir le patron à d'Ornano

mardi 4 décembre 2018 à 18:20 Par Olivier Duc, France Bleu Normandie (Calvados - Orne) et France Bleu Cotentin

Le SM Caen reçoit Nîmes ce mercredi à 19h lors de la 16eme journée de Ligue 1. Les footballeurs caennais veulent bonifier le point pris à Angers devant leur public et signer un succès qui les fuit depuis trois matchs à d'Ornano

Les Footballeurs Caennais n'ont gagné qu'un seul match en sept journées à la maison cette saison
Les Footballeurs Caennais n'ont gagné qu'un seul match en sept journées à la maison cette saison © Maxppp - Stéphane Geufroi

Caen, France

Le SM Caen reçoit Nîmes, l'une des quatre équipes de Ligue 1 les plus à l'aise à l'extérieur lors de la 16eme journée de Ligue 1. Les footballeurs caennais vont devoir retrouver une efficacité qui les fuit à domicile depuis plusieurs mois.

Entamée la saison passée, la série est vertigineuse : le stade Malherbe de Caen n'a gagné qu'un seul match de championnat sur les onze derniers joués à la maison .

A d'Ornano, le SM Caen reste sur deux défaites consécutives et n'a grappillé que sept points sur les vingt-et-un mis en jeu.

Cette trajectoire de résultats à la maison est celle d'un relégable :  cinq des neuf dernières équipes à descendre en Ligue 2 faisaient parties des trois équipes les plus fragiles à la maison.

Principale difficulté : les footballeurs caennais ne frappent plus en premier et ont même du mal à marquer devant leur public. Ils n'ont inscris que deux buts sur les quatre dernières journées à d'Ornano : un dans les arrêts de jeu pour réduire le score (Rennes) et l'autre sur penalty (Amiens).

Les hommes de Fabien Mercadal vont devoir retrouver leur pouvoir de percussion qui enchantait d'Ornano en début de saison et qui leur a permis de bousculer Nice, Lyon et Montpellier, trois des sept meilleurs équipes du championnat.

Marquer, créer du jeu tout en se méfiant des capacités de contre des Nîmois...  C'est ce satané équilibre à trouver entre sécurité défensive et efficacité offensive que recherche le Stade Malherbe de Caen depuis plusieurs semaines maintenant.

Le groupe caennais : Brice Samba (g), Erwin Zelazny (g) - Frédéric Guilbert, Yoël Armougom, Jonathan Gradit, Adama Mbengue, Paul Baysse, Alexander Djiku - Ismaël Diomandé, Fayçal Fajr, Prince Oniangué, Jessy Deminguet, Baissama Sankoh - Saïf-Eddine Khaoui, Yacine Bammou, Malik Tchokounté, Enzo Crivelli, Evens Joseph, Claudio Beauvue.