Football

Ligue 1 - Le SM Caen à Paris avec les barrages dans un coin de la tête

Par Olivier Duc, France Bleu Normandie (Calvados - Orne) et France Bleu Cotentin vendredi 19 mai 2017 à 17:28

Patrice Garande fera face au PSG la meilleure équipe.... en tenant compte de la possibilité d'enchaîner ensuite sur un barrage
Patrice Garande fera face au PSG la meilleure équipe.... en tenant compte de la possibilité d'enchaîner ensuite sur un barrage © Maxppp - Stéphane Geufroi

Le SM Caen joue à Paris lors de la 38e journée de Ligue 1. Les footballeurs caennais tenteront de défendre une 17e place précaire mais se sont préparés psychologiquement à jouer les barrages. Ils aligneront "la meilleure équipe possible... compte tenu de la possibilité qu'il y ait 2 matchs en plus."

Le SM Caen redoutait le scénario de jouer sa saison lors de la dernière journée à Paris. La défaite face à Rennes (0-1) le place dans la situation de devoir défendre sa position de première équipe non-relégable face à l'ogre parisien.

Deux défaites à domicile en ligue 1 ces quatre dernières années pour le PSG

Les statistiques poussent au pessimisme : le PSG n'a perdu que 2 fois en 76 matchs de Ligue 1 au Parc des Princes ces quatre dernières saisons. Et Caen reste sur trois défaites et une moyenne de cinq buts encaissés sans en marquer aucun lors de ses trois dernières confrontations avec le PSG.

"On est allé voir les équipes concernées par les barrages." Patrice Garande

Tous les scénarios sont possibles suivant les résultats de Bastia à Marseille et de Lorient face à Bordeaux. Les footballeurs caennais ont intégré depuis plusieurs mois l'idée de se retrouver 18e et de devoir sauver leur place sur un barrage aller-retour face au 3e de Ligue 2.

"Les joueurs n'ont pas découvert hier qu'il y aurait deux matchs en plus, peut-être." Patrice garande

"Pour l'instant, il faut se concentrer sur ce match de Paris, explique Patrice Garande. Parce qu'il y a un match à jouer et trois points en jeu et qu'il faut tout faire pour faire le meilleur résultat possible. Après, poursuit le coach caennais, le rôle du staff depuis un petit moment, même si on suit la Ligue 2 le week-end, on s'est attaché à faire des rapports sur tout le monde. On est allé voir les équipes concernées par les barrages."

"Dans la préparation mentale et physique, cela fait un moment que j'ai affiché la date du 20 (38e journée) et du 28 mai (barrage retour). Parce que si on mise tout sur le 20 et que le 20 on n'y arrive pas, que derrière on doit jouer des barrages et qu'on n'est pas prêt à ça... Aujourd'hui, les joueurs sont prêts. En tout cas ils n'ont pas découvert hier qu'il y aurait deux matchs en plus, peut-être."

"Je vais faire la meilleure équipe possible.... compte tenu de la possibilité qu'il y ait encore deux matchs derrière" Patrice Garande

Pour ce match face au PSG, le SM Caen devra faire sans de nombreux joueurs. Ivan Santini ne sera complètement remis qu'au lendemain du déplacement à Paris. Les défenseurs Alaeddine Yahia et Jordan Adéoti devrait revenir la semaine prochaine. Mouhamadou Dabo et Hervé Bazile sont toujours forfaits et Nicolas Seube a ressenti une douleur au moment de sa reprise cette semaine. Steed Malbranque à peine remis de sa cheville douloureuse sera cependant sur le banc caennais.

Face à la probabilité d'enchaîner derrière Paris une opération sauvetage dans un barrage aller-retour, Patrice Garande aura la tentation de faire souffler des joueurs très sollicités ou de retour de blessure à l'image des matchs de coupe cette saison. A Nancy, en Coupe de la Ligue, l'entraîneur caennais n'avait pas hésité en octobre dernier à changer 10 de ses 11 joueurs de départs.

"Je vais faire la meilleure équipe possible, explique Patrice Garande.... compte tenu de la possibilité qu'il y ait encore deux matchs derrière."

Le groupe caennais sans Santini ni Da Silva mais avec Malbranque

Les 18 caennais : Rémy Vercoutre (g), Matthieu Dreyer (g) - Syam Ben Youssef, Vincent Bessat, Emmanuel Imorou, Frédéric Guilbert, Romain Genevois, Ismaël Diomandé, Jordan Leborgne, Julien Féret, Jonathan Delaplace, Jean Victor Makengo, Durel Avounou, Steed Malbranque - Jordan Tell, Yann Karamoh, Ronny Rodelin, Pape Sané.