Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Ligue 1 : le Stade Rennais renverse Nantes dans un derby complètement fou (3-2)

-
Par , France Bleu Armorique

Menés 2-1 à la 95e minute, les joueurs du Stade Rennais ont totalement renversé la situation grâce à deux buts dans le temps additionnel de Benjamin Bourigeaud et Raphinha. Scénario dingue, encore une fois pour remporter ce derby, ce vendredi, dans un Roazhon Park plein.

Le but de Raphinha, validé après vidéo, met à terre le FC Nantes.
Le but de Raphinha, validé après vidéo, met à terre le FC Nantes. © AFP - Damien Meyer

Décidément, le Stade Rennais est gagné par la folie en cette fin janvier. Trois jours après avoir vécu un match de dingue à Angers, remporté 5-4 après prolongations, les hommes de Julien Stéphan sont de nouveau tombés dans l'irrationnel. Menés 2-1 à la 94e minute, ils pouvaient se dire que tout allait contre eux, puisque les buts nantais avaient été inscrits par... Damien Da Silva et Eduardo Camavinga, contre leur camp, après des déviations malheureuses. Et pourtant, Benjamin Bourigeaud puis Raphinha ont permis au Stade Rennais de réaliser l'impensable et de remporter ce derby.

Le fait du match : 240 secondes de folie

De la folie pure. Les Rennais ont jeté leurs dernières forces, au fin fond du temps additionnel, pour renverser ce match fou. Alors qu'ils avaient pris un sale coup sur la tête avec le but nantais à la 80e minute, ils ont encore tout cassé, dans un temps additionnel à rallonge, en raison d'une interruption de match provoquée par des fumigènes allumés par des supporters nantais

Après une contre-attaque nantaise arrêtée de justesse, puis une demi-volée de Raphinha claquée par Lafont, ce sont les entrants qui se sont illustrés. D'abord sur une action initiée sur le côté gauche par Yann Gboho, convaincant et remuant, qui servait à l'entrée de la surface Benjamin Bourigeaud. Des 20 mètres, sa frappe du pied droit déviée par Charles Traoré battait Lafont (94e). 

Les Rennais célèbrent le but de Raphinha
Les Rennais célèbrent le but de Raphinha © AFP - Damien Meyer

Et au lieu de se contenter du nul, les Rennais poussaient encore. Touché en pivot dans la surface, Niang pivotait, frappait. Le ballon repoussé par Lafont était mis au fond par Raphinha... signalé hors-jeu. Mais, 1'30 minute plus tard, pour quelques centimètres, M.Millot validait le but. Et faisait sombrer le Roazhon Park dans la folie. 

Le joueur : Raphinha, l’opportuniste

ll n'avait pas joué à Angers en Coupe de France mardi, et avait des fourmis dans les jambes. Provocateur sur son côté droit, le Brésilien a souvent rendu fou Charles Traoré. Il a surtout marqué ses sixième et septième buts de la saison, pour apporter la victoire à Rennes. 

Raphinha a souvent rendu fou l'arrière-garde nantaise.
Raphinha a souvent rendu fou l'arrière-garde nantaise. © Maxppp - Marc Ollivier

D'abord en étant le plus attentif pour reprendre un penalty obtenu et frappé par M'Baye Niang, et repoussé par Lafont (71e) Un penalty qu'il a semblé, un temps vouloir tirer, mais qu'il a laissé au buteur sénégalais. Puis, au bout du temps additionnel, pas hors-jeu pour quelques centimètres, puisque couvert par René Khrin, au sol, pour suivre, encore une fois, une frappe de Niang déviée par le gardien. Et se mettre à courir partout, autour de la pelouse. 

Les réactions

"UIn caractère hors norme", dit Julien Stéphan

Dans les tribunes, les supporters ont vécu un temps additionnel de folie.

Le film du match 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess