Football

Ligue 1 : les Girondins de Bordeaux enfin vainqueurs face à Lorient (2-1)

Par Damien Gozioso, France Bleu Gironde samedi 5 novembre 2016 à 23:32

Diego Rolan a marqué un but superbe pour offrir la victoire aux Girondins de Bordeaux.
Diego Rolan a marqué un but superbe pour offrir la victoire aux Girondins de Bordeaux. © Maxppp - Maxppp

Bordeaux n'avait plus gagné à domicile depuis fin août, et plus gagné tout court en championnat depuis fin septembre. Il aura fallu un geste magnifique de Diego Rolan pour venir à bout de Lorientais accrocheurs mais finalement limités.

Bordeaux a gagné, et c'est bien là l'essentiel. Cela n'a pas encore été parfait, loin de là, mais au moins cette fois, les joueurs de Jocelyn Gourvennec ont fait les efforts nécessaires pour ne pas laisser filer les 3 points de la victoire. Les Girondins ont globalement dominé la première période et logiquement ouvert la marque par Kamano (27e). Puis au retour des vestiaires, plus rien ou presque, Lorient a pris le jeu à son compte et Bordeaux a reculé. Tellement reculé que c'est Prior qui a inscrit contre son camp le but de l'égalisation (62e). Rolan a délivré les siens à un quart d'heure de la fin du match d'un retourné magnigfique, permettant aux Girondins de regoûter à la victoire, juste avant la trêve internationale.

Deux fautes bordelaises dans le match

Fait surprenant, les Girondins n'ont commis que deux fautes dans tout le match. La première est intervenue à l'heure de jeu offrant à Lorient un coup-franc anodin duquel est pourtant le but contre son camp de Bordeaux. Immense cafouillage entre Contento et Prior qui dévie le ballon dans ses propres filets. C'est la deuxième fois de la saison que Contento est impliqué sur un "csc" après celui qu'il avait inscrit face à Rennes en octobre dernier.

Les Bordelais ont surement dû voir de vieux démons ressurgir en se faisant de nouveau égaliser au cours d'un match, mais cette fois, grâce à un petit bijou de Diego Rolan entré en jeu, ils l'ont emporté. On a revu, par séquences, quelques belles combinaisons, quelques passes longues ajustées de Jérémy Ménez ou de bons débordements de Sabaly (deux passes décisives). Bordeaux garde ainsi le contact avec le groupe de tête de la Ligue 1, reste à confirmer en enchaînant, mal bordelais récurrent.