Football

Ligue 1 : Les Girondins de Bordeaux sans défense sombrent face à Monaco (4-0)

Par Damien Gozioso, France Bleu Gironde samedi 10 décembre 2016 à 22:44

L'attaquant monégasque Radamel Falcao a inscrit un triplé.
L'attaquant monégasque Radamel Falcao a inscrit un triplé. © AFP - ROMAIN PERROCHEAU

Bordeaux n'a rien pu faire face à la meilleure attaque d'Europe. Très vites menés 2-0 les joueurs de Jocelyn Gourvennec n'ont a aucun moment semblé en mesure de renverser la vapeur. La défaite est lourde mais logique. C'est la deuxième consécutive à domicile.

Deux de chute pour Bordeaux, après Lille, c'est Monaco qui s'est imposé au Matmut Atlantique. Devant 38.000 spectateurs, le match a été vite plié avec l'ouverture du score de Sidibé (2e) et le but de Radamel Falcao dans la foulée (5e). Bordeaux, groggy s'est montré incapable de réagir. En deuxième période Falcao s'est régalé avec deux buts de plus (49e et 63e sp) pour offrir provisoirement la tête de la Ligue 1 à son équipe. Les Girondins ont terminé à dix après l'expulsion d'Ounas pour un geste de nervosité, ils rétrogradent à la 9e place du championnat.

Stade plein, coup d'envoi décalé

L'affiche était prometteuse, pas moins de 38.000 personnes avaient pris leur billet, mais moins d'une heure avant le coup d'envoi, le stade sonnait encore creux. Et pour cause, un double accident sur le pont d'Aquitaine a fortement compliqué l'accès au Matmut Atlantique, à tel point que la Ligue a accepté de décaler le coup d'envoi à 17h30 afin de laisser le temps aux supporters d'arriver. Pas sûr qu'en sachant d'avance à quoi ils allaient assister ils soient tous venus...

Une chose est sûre, le Virage Sud, malgré la correction, n'a jamais arrêté de chanter et de soutenir les siens. À tel point qu'après le coup de sifflet final plusieurs joueurs sont venus les remercier. Le coach Jocelyn Gourvennec a apprécié les entendre "au taquet" toute la rencontre et s'est excusé que ses troupes ne puissent pas en dire autant.

"On s'est plié le match"

Le match en lui-même a finalement été vite plié, en moins de cinq minutes, c'est l'analyse de l’entraîneur Jocelyn Gourvennec qui espérait "faire douter Monaco". Il aurait fallu pour cela "faire un sans faute, selon le coach bordelais. Cela n'a pas été le cas, loin de là." Pour autant les joueurs n'ont jamais arrêté de se battre souligne encore l'entraîneur, à l'image d'un début de deuxième période plus mordant... mais vite gâché par le contre conclut par Falcao pour définitivement tuer le suspense.

Jocelyn Gourvennec : "Trop d'immaturité pour pouvoir exister dans ce genre de match"

Bordeaux va vite devoir tourner la page. Dès mercredi l'équipe va accueillir au Matmut Atlantique Nice en Coupe de la Ligue. Les Niçois seront de retour dès la semaine suivante, cette fois pour la 19e journée de Ligue 1. Entre temps les Bordelais auront joué un match à Montpellier. Programme costaud avant la trêve, pas le temps de tergiverser.