Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Ligue 1 : les Girondins de Bordeaux veulent confirmer à Marseille

-
Par , France Bleu Gironde

Troisième de la Ligue 1 avant la dix-septième journée, Bordeaux se déplace au stade Vélodrome avec confiance et ambition. Les deux équipes sont parmi les plus en forme depuis le mois de novembre.

L'entraîneur bordelais Paulo Sousa veut passer un pallier à Marseille.
L'entraîneur bordelais Paulo Sousa veut passer un pallier à Marseille. © Radio France - Guillaume Drechsler

Bordeaux, France

Avec cinq victoires en cinq matchs, personne ne fait mieux que Marseille depuis début novembre. A l'aube du déplacement au stade Vélodrome, ce dimanche, les Bordelais sont prévenus. Mais leur série de six matchs sans défaite inspire confiance. Malgré un contexte extra-sportif tendu.

A Marseille pour passer un pallier

Le bon début de saison bordelais est confirmé par les chiffres: 16 matchs de championnat, seulement 4 défaites, deuxième meilleure attaque avec 27 buts. Les Girondins sont solides... surtout contre les petits. Face aux "grosses cylindrées" de Ligue 1, le bilan est moins flatteur. A domicile face au PSG? Défaite. A Lille? Défaite. A Lyon? Match nul. Rajoutez à cela la défaite inaugurale à Angers.

Comme depuis son arrivée, Paulo Sousa construit et ne déroge pas à ses idées. Après avoir bâti une base solide, son ambition est "de rivaliser contre un adversaire qui a comme idée de jouer la Ligue des champions." L'appétit vient en mangeant.

A Marseille avec le plein de confiance - Laurent Koscielny

La montée en puissance bordelaise permet d'aborder ce choc de haut de tableau avec sérénité. "On va à Marseille en étant sûr de nos capacités, confiants de ce qu'on peut réaliser pendant un match" assure Laurent Koscielny, le patron de la défense girondine.

"A nous d'être capable de prendre des initiatives dans la relance, dans les mouvements sur le terrain, et se lâcher. Pour nous, les joueurs, c'est un match exceptionnel à jouer dans un beau stade où il y aura énormément d'ambiance."

Des bordelais sereins sur le terrain... moins en coulisses

La situation actuelle des Girondins de Bordeaux est paradoxale. Si tout se passe bien sur le rectangle vert, la situation extra-sportive ressemble plus à une forêt en feu qu'aux vignes paisibles du Médoc. Si le divorce est bel et bien consommé entre les supporters et le président, les Ultramarines ont monté le curseur, mardi soir, en interrompant le match contre Nîmes.

Côté gouvernance, l'actionnaire minoritaire GACP, porté par Joe DaGrosa, aurait vendu ses parts à King Street, actionnaire majoritaire. Faisant entrer dans la danse Daniel Ehrmann (homme d'affaires chez King Street), nouveau membre du conseil d'administration du club, dont certains supporters pensent qu'il est missionné pour vendre le club et à qui ils ont envoyé une lettre.

Comment gérer la bonne santé sportive quand l'extra-sportif piétine? "On a besoin des deux" explique l'expérimenté Laurent Koscielny. "A nous de trouver la meilleure solution pour que tout le monde soit content. On est un groupe soudé et très peu de choses peut nous atteindre." Assez pour résister à la pression du Vélodrome?

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu