Football DOSSIER : Toute l'actualité de la Ligue 1

Ligue 1 : les résultats et le classement de la 22e journée

Par Germain Arrigoni, France Bleu Bourgogne, France Bleu Saint-Étienne Loire et France Bleu vendredi 27 janvier 2017 à 10:46 Mis à jour le dimanche 29 janvier 2017 à 23:29

Monaco tient tête à Paris en clôture de la 22e journée de Ligue 1
Monaco tient tête à Paris en clôture de la 22e journée de Ligue 1 © AFP - FRANCK FIFE

Monaco a arraché le nul à Paris dimanche en clôture de la 22e journée pour conserver la tête de la Ligue 1. Vainqueur de Guingamp, Nice reste le dauphin avant d'affronter l'ASM la semaine prochaine. Au pied du podium, Lyon a perdu. L'ASSE et l'OM ont recollé. Lorient et Metz se sont enfoncés.

Programme et résultats de la 22e journée

Écoutez en direct le match de l'équipe de votre choix avec les commentaires de France Bleu

Vendredi 27 janvier

Samedi 28 janvier

Dimanche 29 janvier

Sélectionnez le match que vous voulez revivre en cliquant sur l'onglet en haut à gauche de la vidéo !

Monaco frustre Paris, Nice repart de l'avant

Pour le choc tant attendu entre le Paris Saint-Germain et Monaco, on aura pas eu le feu d'artifice espéré mais du suspense. A la fin, personne n'a réussi à se départager (1-1). Dans un match équilibré, où les deux équipes ont eu leurs temps forts, c'est Cavani qui a ouvert le score sur un penalty un peu sévère pour une faute de Sidibe sur Draxler (81e). Les Parisiens pensaient alors avoir fait le plus dur, mais Bernardo Silva est venu punir la passivité parisienne d'une superbe frappe (90e+2). Monaco reste donc leader du championnat, ex-æquo avec Nice, qu'il affrontera samedi dans un nouveau choc au sommet. Paris est troisième à trois points de Monaco.

Les Niçois ont enfin repris leur marche en avant en championnat, grâce à une victoire contre Guingamp (3-1). Fragilisée par de nombreuses absences, l'équipe de Lucien Favre n'avait plus gagné depuis le 18 décembre. Contre Guingamp, les Aiglons ont pu compter sur le retour de l'Ivoirien Jean-Michaël Seri, tout juste rentré de la CAN. Et le milieu de 25 ans a fait du bien en marquant le deuxième but (38e), d'une frappe déviée par Sorbon. Un peu plus tôt c'est Alassane Pléa qui s'est illustré, inscrivant son 11e but en L1 à l'issue d'une superbe combinaison avec Valentin Eysseric, auteur d'une talonnade en guise de passe décisive (11e). La star italienne Mario Balotelli a définitivement scellé la rencontre à la 87e, en trompant de près le gardien adverse. Nice rappelle ainsi qu'il ne faut pas l'oublier dans la course au titre.

Lyon, si loin du podium

Les Lyonnais peuvent s'en vouloir, notamment Mathieu Valbuena et son étonnant raté devant le but vide à la 70e minute. Ils ont laissé filer trois points à domicile et sont plus que jamais détachés du podium, à huit points du PSG. Pis, la menace se fait plus pressante derrière, après la large victoire de Marseille.

C'est une "sale soirée", "il faut vite se remettre les idées en place", a convenu l'entraîneur lyonnais Bruno Genesio. Pour sa première titularisation, Memphis Depay, recruté à Manchester United contre une indemnité de 16 millions d'euros, a semblé en manque de jus. Ironie du sort, le bourreau du soir est un ancien de l'OL, Yassine Benzia, auteur d'un doublé: un but dévié par Yanga-Mbiwa (38e) et un penalty (80e). Les Lillois, 11e, ont fait tomber un gros pour le premier match de l'ère Gérard Lopez, officiellement nouveau propriétaire et président du club depuis mercredi.

Saint-Etienne et Marseille recollent

La très bonne affaire de l'ASSE. Saint-Etienne, à onze contre dix pendant près d'une mi-temps, grimpe à la cinquième place après sa large victoire à Toulouse (3-0) qui va de mal en pis. Se retrouver à seulement quatre points de la 4e place de leur grand rival lyonnais en profitant du faux-pas à domicile de l'OL samedi face à Lille (1-2): la bonne opération n'en est que plus délectable pour les Verts, invaincus en 2017 (3 victoires, un nul toutes compétitions confondues).

Maigre bilan pour le TFC qui n'a plus marqué en championnat depuis mi-décembre et va devoir attendre désormais les débuts de sa deuxième recrue offensive, l'ancien Caennais Andy Delort, arrivé de Monterrey.

L'OM a corrigé Montpellier 5 buts à 1, grâce notamment à un triplé de Bafé Gomis, ce vendredi, en ouverture de la 22e journée de Ligue 1. Les autres buts de l'OM sont signés Rolando et Thauvin. Boudebouz pour Montpellier a réduit le score. Nouvelle recrue de Marseille, Patrice Evra a joué son premier match pendant 72 minutes. Titularisé sur le flanc gauche de la défense, il a effectué un match plutôt correct, lui qui n'avait plus joué depuis décembre. Marseille occupe provisoirement la 5e place du championnat avec 33 points.

Rennes, si loin du spectacle

Comme prévu, le derby de l'Ouest entre Rennes et Nantes n'a pas été particulièrement animé sur le plan offensif. Finalement les Rennais terminent sur un nul un peu heureux (1-1), grâce à une tête de Joris Gnagnon (87e), après un long dégagement de Benoît Costil. Plus entreprenants, les Nantais avaient pourtant ouvert le score sur un but de Jules Iloki (45e). Rennes est 9e, Nantes 12e.

La bonne opération du soir est pour Bordeaux qui a gagné grâce à un but contre son camp d'un joueur de Nancy, le malheureux Joffrey Cuffaut (1-0), puis un superbe coup franc en pleine lucarne signé Malcom (88e). Sans faire de bruit, les Bordelais sont tout de même 6e au classement. Ils n'ont plus perdu en Ligue 1 depuis le 17 décembre.

Dans les autres rencontres, Angers (16e) a enfoncé encore un peu plus Metz (19e) et engrange des points précieux dans la lutte pour le maintien (2-1). Les Messins ont terminé à neuf et sont décidément mal en point. Certes, les Lorientais sont toujours lanterne rouge et ont craqué contre Dijon (3-2), alors qu'ils menaient 2-1 en 2e période. Pierre Lees-Melou a marqué à la dernière minute du temps additionnel le but qui enfonce les Morbihanais, à quatre points de la place de barragiste détenue par Caen qui a rapporté le nul de son déplacement à Bastia (1-1).

Le classement

  - Aucun(e)
- LFP