Football DOSSIER : Toute l'actualité de la Ligue 1

Ligue 1 : les résultats et le classement de la 30e journée

Par Germain Arrigoni, France Bleu vendredi 17 mars 2017 à 3:00 Mis à jour le dimanche 19 mars 2017 à 23:10

Julian Draxler, buteur face à l'OL
Julian Draxler, buteur face à l'OL © Maxppp -

Monaco s'est imposé dimanche à Caen pour conforter sa place de leader de Ligue 1 avec trois points d'avance sur Paris qui a battu Lyon lors de la 30e journée. Nice a été tenu en échec à Nantes. Metz a enfoncé Bastia dans la zone rouge et Lorient a renversé Nancy pour garder espoir pour le maintien.

Le programme et les résultats de la 30e journée

Écoutez en direct le match de l'équipe de votre choix avec les commentaires de France Bleu

Vendredi 17 mars

Samedi 18 mars

Dimanche 19 mars

Paris renverse Lyon et garde Monaco dans le viseur

L'ASM garde son rythme de leader. Monaco s'est imposé à Caen (3-0) grâce à un double de sa pépite Mbappé (13e et 81e) et un penalty de Fabinho (49e). Les hommes de Leanordo Jardim ont conforté leur place de leader et gardé trois poins d'avance sur son dauphin parisien.

Éliminé de la Ligue des champions après l'humiliation à Barcelone, Paris a renversé Lyon (2-1) au Parc des Princes. Menés au score après un but de Lacazette (6e), les Parisiens ont su inverser la tendance grâce à un très bon Pastore passeur décif à deux reprises pour Rabiot (34e) puis Draxler (40e). Les hommes d'Unai Emery restent à trois points du leader monégasque.

Avec cette 11e défaite de la saison, l'OL - qui compte un match en retard - pourrait avoir dit adieu au podium. Une raison de plus pour se concentrer sur la Ligue Europa et les quarts de finale contre Besiktas.

Nice voit le titre s'éloigner

Nice n'avance plus. Les Aiglons ont concédé ce samedi un nouveau match nul sur la pelouse de Nantes (1-1). Sala a ouvert le score pour les Canaris d'une frappe du droit sur un centre d'Iloki (22e). Mais les Aiglons ont eu la chance d'égaliser sur sa première frappe cadrée, au terme d'un mouvement superbe initié par Eysseric et conclu par une frappe en lucarne de Seri (28e). Avec ce résultat, Nice reste troisième mais pourrait voir le duo de tête Monaco-Paris prendre le large. Les Canaris restent dans le milieu du classement.

Marseille rate le coche, Bordeaux et Saint-Etienne candidats au Top 5

Les Marseillais ont raté l'occasion de mettre la pression sur Lyon. Lille et Marseille se sont quittés sur un score nul et vierge (0-0). Au terme d'un match ennuyeux aucune des deux équipes n'ont réussi à se départager. Marseille reste donc derrière l'Olympique Lyonnais, qui compte un match en retard. Lille reste sous la pression de la zone de relégation.

Les Bordelais ont pris leur revanche ! Après la claque 4-0 reçue à l'aller contre Montpellier, Bordeaux a répliqué avec une victoire 5-1 sur son terrain grâce notamment à un doublé de Diego Rolan. Les Girondins ont bien profité du nul de Marseille la veille contre Lille (0-0) pour revenir à hauteur au classement. Avec 46 points, les hommes de Jocelyn Gourvennec sont toujours en course pour accrocher une place dans Top 5. De quoi réussir l'hommage à Jean-Louis Triaud, qui vient de quitter son poste de président du club bordelais. Emu aux larmes, Triaud s'est même permis d'allumer un fumigène avec le kop du Matmut Atlantique à la fin du match en guise d'adieux.

Après la victoire de Bordeaux et le match nul de Marseille, Saint-Etienne avait un coup à jouer pour rester dans la course à l'Europe. Et ce fut chose faite ce dimanche grâce à sa victoire sur la pelouse de Dijon (1-0). Les Verts ont dû attendre la 77e minute et le but de Veretout, lancé dans la profondeur par Monnet-Paquet, pour inscrire le but décisif. Avec ce succès, les Stéphanois restent septièmes mais reviennent à deux points de Bordeaux et Marseille. Quant à Dijon, il sort de la zone rouge mais reste en difficulté dans la lutte pour le maintien dans l'élite, avec le même nombre de points que le 18e Nancy.

Bastia sombre, Lorient enfonce Nancy garde espoir, Metz respire

Nancy va peut-être regretter cette rencontre en cas de descente à la fin du championnat. Sur son terrain, l'ASNL a réussi l'exploit de se faire renverser par la lanterne rouge Lorient (3-2) après avoir mené 2-0 à la mi-temps. Une journée décidément noire pour le président nancéien Jacques Rousselot, présent dans les tribunes de Marcel Picot, qui avait perdu un peu plus tôt l'élection à la présidence de la Fédération française face à Noël Le Graët.

A Metz, les Corses ont dû s'incliner sur un coup du sort: Gilles Cioni a dévié dans ses cages le dégagement de son coéquipier Lindsay Rose (46e). Avec ce 12e match consécutif de L1 sans victoire, le Sporting végète à la 19e place sans que le nouvel entraîneur Rui Almeida ne trouve de solution (2 nuls et 2 défaites depuis sa prise de fonctions). Metz suit de sohttps://www.francebleu.fr/sports/football/ligue\-1\-sm\-caen\-sortir\-monaco\-de\-son\-confort\-1489856971https://www.francebleu.fr/sports/football/ligue\-1\-j30\-1489935518n côté la trajectoire inverse. Grâce à leurs bons résultats à Saint-Symphorien où ils n'ont plus perdu depuis neuf rencontres, les Mosellans ne sont plus qu'à cinq points de la fatidique barre des 40 points souvent synonyme de maintien, avec neuf matches à jouer.

(avec AFP)

Le classement

  - Aucun(e)
- LFP