Football DOSSIER : Toute l'actualité de la Ligue 1

Ligue 1 : les résultats et le classement de la 12e journée

Par Germain Arrigoni, France Bleu vendredi 4 novembre 2016 à 3:00 Mis à jour le dimanche 6 novembre 2016 à 23:36

Paris et Cavani ont dominé Rennes en clôture de la 12e journée de Ligue 1
Paris et Cavani ont dominé Rennes en clôture de la 12e journée de Ligue 1 © AFP - FRANCK FIFE

Nice s'est incliné à Caen dimanche pour la première fois de la saison en championnat lors de la 12e journée. Le leader de la Ligue 1 voit Monaco et Paris recoller après avoir corrigé respectivement Nancy et Rennes. Lyon s'est imposé et Marseille a perdu. Lorient reste lanterne rouge avant la trêve.

Résultats et programme de la 12e journée

Écoutez en direct le match de l'équipe de votre choix avec les commentaires de France Bleu

Nice tombe, Monaco et Paris flambent

Il n'y a plus d'équipe invaincue en en Ligue 1. Caen a fait tomber Nice (1-0) à d'Ornano sur un penalty transformé par Ivan Santini en première période. Les Aiglons ont eu beau tenté durant toute la seconde période, ils n'ont jamais réussi à prendre à défaut la défense normande, qui réalise une excellente prestation alors qu'elle était en plein doute depuis quelques semaines. Nice reste leader devant Monaco et Paris. Le Stade Malherbe s'offre un bol d'air pour s'éloigner de la zone rouge.

Monaco n'a fait qu'une bouchée de Nancy avec une large victoire (6-0). C'est d'abord Radamel Falcao qui mordait dans cette rencontre avec deux buts dans la première demi-heure. Le Tigre ouvrait le score (1-0, 25e) avant de doubler la mise sur penalty (2-0, 30e). Blessée, la bête nancéienne se montrait incapable de se révolter. Le jeune prodige Kylian Mbappé (17 ans !) enfonçait le clou moins de deux minutes après son entrée en jeu (3-0, 65e). Un autre entrant s'illustrait puisque Guido Carrillo signait un doublé en quatre minutes (87e et 90e +1'). Fabinho avait pris le temps de marquer un penalty (5-0, 90e) pour rendre encore plus cruelle la défaite des Lorrains. Avec cette large victoire (la huitième en douze journées) et son attaque de feu (36 buts déjà !), Monaco revient à trois points de Nice et distance désormais Paris, même si ces deux principaux adversaires pour le titre doivent encore jouer dimanche.

Il n'y a pas eu match et encore moins "choc". Paris a surclassé Rennes (4-0) en clôture de la 12e journée. Les Parisiens ont frappé fort dès la première période avec une tête de Cavani repoussée par la barre et Fernandes qui marquait contre son camp (31e). L'attaquant uruguayen doublait la mise en profitant d'une erreur de la défense bretonne (42e), avant de quitter la pelouse visiblement touché à la cuisse. En secondé période, Rabiot enfonçait le clou d'une frappe lointaine sur laquelle Costil n'est pas exempt de tout reproche (67e). Enfin, parfaitement servi par Ben Arfa, Verratti a ajouté sa pierre au festival offensif d'une reprise de volée (79e). Sans compter que les hommes d'Unai Emery ont touché les montants à trois reprises. Bonne opération pour le PSG qui reste sur le podium avec le même nombre de points que Monaco (mais une mois bonne différence de buts) et surtout revient à trois points du leader niçois. Impuissant, le Stade Rennais a concédé sa première défaite en cinq rencontres de championnat mais reste à la 5e place.

Lyon engrange, Saint-Etienne piétine

Bien sûr, les hommes de Bruno Genesio se sont imposés à domicile, grâce à un penalty d'Alexandre Lacazette (37e) face à Bastia (2-1). Le tout trois jours après avoir empoché un point presque inespéré sur la pelouse de l'épouvantail italien, la Juventus Turin en Ligue des Champions (1-1). Mais Lyon a éprouvé les pires difficultés pour se défaire de Bastiais, y compris quand le gardien corse Jean-Louis Leca a été sévèrement exclu pour une faute en dehors de sa surface sur Nabil Fekir (47e). Les Bastiais, qui ont perdu leur capitaine Yannick Cahuzac sur une nouvelle expulsion (74e), ont ensuite bien aidé les Lyonnais en marquant contre leur camp (86e), avant de réduire la marque dans les arrêts de jeu par Crivelli (90+2). L'OL se replace dans la partie haute du classement. Le club corse glisse vers la zone rouge.

Les Verts avancent au ralenti. L'AS Saint-Etienne n'a pu ramener de Metz que le point du match nul au stade Saint-Symphorien (0-0). Les hommes de Christophe Galtier concèdent là leur sixième match nul de la saison en Ligue 1, le plus haut total parmi les 20 clubs de l'élite après 12 journées. C'est aussi la cinquième fois de la saison que les Verts terminent un match sur le score de 0-0. L'expulsion d'Oussama Tannane (36e minute) n'aura rien arrangé aux affaires stéphanoises. Le milieu offensif marocain a écopé de deux cartons jaunes en moins de deux minutes. L'ASSE reste 9e avec 18 points. 14e, Metz met fin à une série de quatre défaites.

Un de chute pour Garcia avec l'OM

Rudi Garcia va avoir besoin de plus de temps pour relancer cet OM. Après deux matches nuls et vierges, le nouvel entraîneur phocéen a concédé sa première défaite ce vendredi soir à Montpellier (1-3) en ouverture de la 12e journée. Dès la 4e minute, Boudebouz profite d'une faute de main de Pelé et d'un marquage inexistant pour ouvrir le score. Le meneur de jeu récidive à la 36e sur un centre de Camara. A la pause, l'OM effectue deux changements, met plus d'impact et marque grâce à Pionnier qui envoie le ballon du dos dans son propre but (52e). Montpellier enfonce le clou cinq minutes plus tard sur un contre. Sanson sert Mounié, oublié par Doria.

Guingamp s'arrache, Lille coule

Mené pendant près de 90 minutes, Guingamp a réussi à arracher un match nul dans les derniers instants du match à Dijon (3-3), grâce à des réalisations de Marcus Coco (33e), Alexandre Mendy (79e) et Nill De Pauw (90+3).

Nantes aussi a arraché un match nul dans les arrêts de jeu (1-1), grâce à Mariusz Stepinski (90+1), après que Martin Braithwaite a ouvert le score côté toulousain sur penalty en première période (36e s.p.). Un but intervenu dans une fin de match tendue à la Beaujoire, avec des supporters tentant de s'introduire dans la tribune présidentielle et stoppés par l'intervention de force de l'ordre.

En revanche, Lille n'a jamais semblé en mesure de revenir après l'ouverture au score d'Angers, qui a marqué par Famara Diedhiou (54e, 1-0). Les Lillois pourraient même se retrouver à la 18e place, synonyme de barrage pour la relégation en fin de saison, si Caen grapille un point ou plus contre le leader niçois dimanche.

La dernière place est toujours occupée par Lorient, toujours sans entraîneur et encore défait, cette fois à Bordeaux (2-1).

(avec AFP)

Le classement

  - Aucun(e)
- LFP

Le calendrier de la saison en détail