Football

Ligue 1 : les Verts ne partent pas du Parc des Princes avec une défaite, et c'est bien (PSG 1-1 ASSE)

Par Olivier Roché, France Bleu Saint-Étienne Loire vendredi 9 septembre 2016 à 22:58

Robert Beric égalise face au PSG
Robert Beric égalise face au PSG © Maxppp - Maxppp

L'ogre parisien n'est plus? Face à un PSG peu convaincant, les Verts ont sorti un 3-5-2 intéressant et solide. Malgré une 2e mi temps peu exhaltante et un pénalty imaginaire transformé par Lucas, Beric donne l'égalisation à une équipe courageuse de Saint Étienne. 1-1, un nul qui fait du bien.

Ce devait être un soir de fête pour les parisiens. Le Parc des Princes célébrait son 1000e en son enceinte avec un avant match rempli de gloires du PSG (Bathenay, Fernandez, Guérin etc...). Mais au coup d'envoi, la gloire s'envole et la fête est gâchée par cette défaite, pardon, ce match nul face à l'AS Saint Étienne.  Une fête, de toute façon, presque inexistante dans les tribunes tristes du Parc des Princes.

L'ASSE a eu son quart d'heure

Cette première période, c'est une histoire de quarts d'heure. Dans le premier, les Verts ne vont pas, ou presque pas, toucher le ballon. Un ballon détenu à 75% par les hommes de Unai Emery. Mais ça change dans le deuxième quart d'heure et se procurant deux grosses occasions. Bengue sert Lemoine qui passe en retrait pour Saivet qui tire, Marquinhos contre de la tête (18'). Puis avant la demi heure, Roux travaille bien sur la droite et adresse un ballon au centre, Saivet passe devant Kimpembe mais le plat du pays est stoppé par Trapp.

Dans le dernier quart d'heure, les parisiens remettent le pied sur le ballon et vont se montrer plus dangereux notamment sur un tir de Ben Arfa à bout portant qui échoue sur Ruffier, auteur d'une belle parade, encore une fois. Mais pas grand chose à se mettre sous la dent avec ce PSG qui déçoit avec un Jesé transparent, Ben Arfa pas assez percutant, seul Verratti sort son épingle du jeu et éclabousse de son talent. Un frisson passe dans le dos des supporters de l'ASSE en fin de première période quand ils voient Matuidi voler dans la surface après un choc avec Malcuit. Pas de faute sifflée, pas de pénalty. Et pourtant, au ralenti, on voit bien Malcuit faucher nettement son adversaire. Mr Bastien nous étonne.

A la pause, les Verts ont plus tiré que les Parisiens, c'est assez rare pour le noter (5 tirs contre 3)

Faut savoir être patient

L'espoir de repartir avec autre chose qu'une défaite est permis. Mais les supporters vont trembler à plusieurs reprises dans cette période. A la 49e, le ballon entre dans les cages de Ruffier, pourtant Mr Bastien revient à une faute sifflée juste avant. Faute sur Ben Arfa par Theophile Catherine qu'on peut discuter, mais passons... Le coup de franc de l'ancien niçois atterri dans le virage.

A la 57, Di Maria entre à la place de Jesé. Et juste après M'Bengue se blesse de nouveau et est obligé de sortir. Il est remplacé par Léo Lacroix. La nouvelle recrue de l'ASSE fait son apparition.

Et à la 65e, c'est le tournant du match. De nouveau un duel entre Matuidi et Malcuit. Le défenseur stephanois accrocherait le parisien. En dehors de la surface. Pourtant Mr Batien juge qu'il y a penalty. Un penalty imaginaire. Disons que ça compense...

Les Verts, menés, ne sont pas inspirés. Les entrées de Hamouma et de Beric n'amènent pas plus de lumière. Mais faut être patient. La lumière arrive dans les arrêts de jeu quand le slovène reçoit le ballon dans la surface. Ses talents de buteurs font le reste. L'égalisation stephanoise met fin à une série de 10 matchs de (lourdes) défaites consécutives face à Paris.

Paris-Saint-Germain / AS Saint-Étienne, le résumé :

Les meilleurs moment de PSG - ASSE

Les plus :

Un 3-5-2 payant, un courage continu qui amène à l'égalisation

Les moins :

La blessure de M'Bengue, les décisions de Mr Bastien, l'ambiance terne voire inexistante dans le Parc des Princes.

Les Verts reviennent le jeudi 15 septembre à Mayence à 19h. Soirée dès 18h sur France Bleu Saint Étienne Loire.

Partager sur :