Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Ligue 1 : résultats, classement, direct et calendrier

Ligue 1 - Lorient peut "faire mal aux équipes de derrière" à Nimes, concurrent direct au maintien

-
Par , France Bleu Breizh Izel

Le FC Lorient dispute un match très important dans la course au maintien en Ligue 1 à Nîmes, ce mercredi, chez un concurrent direct. La rencontre du 18e en déplacement chez le 19e ne manque pas d'intérêt et peut permettre aux Merlus de prendre lors distances.

Terem Moffi, Yoane Wissa et le FC Lorient disputent un match très important à Nîmes, concurrent direct au maintien
Terem Moffi, Yoane Wissa et le FC Lorient disputent un match très important à Nîmes, concurrent direct au maintien © AFP - Loic Venance

C'est un match qui vaut son pesant de cacahuètes, comme on dit. Ce mercredi soir à 19h, le FC Lorient joue à Nimes un match en retard de la 21e journée de Ligue 1. Il avait été reporté à cause des ravages du covid au FCL le mois dernier.

Cette rencontre, entre deux concurrents directs pour le maintien, met aux prises les Lorientais, 18e en position de barragiste, et les Nimois, 19e en position de relégable. Les Merlus ne comptent que deux petits points d'avance sur les Crocos. Ce mercredi soir, le FCL a l'opportunité de laisser Nîmes derrière en cas de match nul, voire de prendre cinq points d'avance en cas de victoire. A condition de ne pas se rater en cédant à une pression bien présente. "Quand on fait ce métier, c'est bien d'avoir cette pression là. Elle motive, elle transcende" rétorque Christophe Pélissier. L'entraîneur du FCL en voit plutôt les aspects motivants. "De dire que la pression va ci, va ça... Il ne faut pas faire de sport de haut niveau sinon".

Des occasions comme ça, on n'en aura pas 50

Une chose est certaine. "Des occasions comme ça, on n'en aura pas 50" poursuit Julien Laporte, "le vrai championnat est là. Ce sont les confrontations directes avec les équipes du bas de tableau qui vont faire la différence, surtout vu comme c'est serré". Le défenseur central pense aussi au match à venir samedi au Moustoir contre Saint-Etienne, une équipe qui n'est pas beaucoup plus haut. "_Il ne faut pas se cacher. Cette semaine est super importante_, elle est presque... pas décisive car il y aura toujours des points à prendre derrière. Mais elle est très importante dans la course au maintien, on a l'opportunité de faire un trou" sur Nimes, mais surtout sur Dijon lanterne rouge.

Quand on me parle de finale... Pour moi, après la finale, il n'y a plus de match

Alors que Nîmes se rebelle avec deux victoires de rang lors des deux derniers matchs, comme le FCL il y a un mois, pas question d'en faire plus qu'il n'en faut à ce sujet pour l'entraîneur lorientais. "Il va y avoir 13 tournants" reprend Christophe Pélissier, qui voit en cette rencontre un match important mais pas décisif car il va en rester encore pas mal d'ici la fin de saison. "Si on gagne à Nimes, ce ne sera pas fini. Si on perd à Nimes, ce ne sera pas fini. Quand on me parle de finale... Pour moi, après la finale, il n'y a plus de match. Là, il y en a 13. On va dire 13 finales ? Non. A chaque match, on doit montrer nos qualités. Avec le groupe que j'ai, je suis persuadé qu'on va marquer des points contre n'importe quel adversaire qu'on ait en face".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess