Football

Ligue 1 - Nice ne résiste pas au rouleau compresseur parisien

Par Jean-Baptiste Marie, France Bleu Azur samedi 18 avril 2015 à 21:00 Mis à jour le samedi 18 avril 2015 à 22:00

Les buteurs parisiens Pastore et Cavani ont pris le dessus sur les niçois Amavi et Genevois
Les buteurs parisiens Pastore et Cavani ont pris le dessus sur les niçois Amavi et Genevois © MaxPPP

Dans le cadre de la 33e journée de Ligue 1, l'OGC Nice affrontait le champion de France en titre : le Paris Saint-Germain. Un PSG diminué par les absences et sa défaite en Ligue des Champions face à Barcelone. Une situation mise à profit par les footballeurs niçois, une heure durant, avant de subir le rouleau compresseur parisien. Une défaite honorable : 3 buts à 1. Le maintien attendra encore.

Samedi après-midi à l'Allianz Riviera (privé de supporters dans son virage Sud suite à une décision de la Ligue de football professionnel), l'OGC Nice a sans doute livré sa meilleure première période d'un match de la saison . Les quarante-cinq première minutes des Aiglons ont été solides. Avec un pressing très haut, instauré dès le début de la rencontre, les joueurs de Claude Puel ont énormèment gêné les Parisiens.

Alors oui, il y avait des absents du côte du PSG. Des noms ronflants : Ibrahimovic, Thiago Silva, Thiago Motta, Verratti. Mais malgré tout, Laurent Blanc l'entraîneur du club de la capitale, a aligné une équipe de classe mondiale. Tout du moins de classe européenne. Une équipe contre laquelle les coéquipiers de Mathieu Bodmer ont su rivaliser pendant une heure .

Mathieu Bodmer (à gauche) célébré par ses partenaires après l'égalisation niçoise - Maxppp
Mathieu Bodmer (à gauche) célébré par ses partenaires après l'égalisation niçoise © Maxppp

Javier Pastore a ouvert la marque pour le PSG , contre le cours du jeu (0-1, 39e). Mais Bodmer, le capitaine niçois, a égalisé pour le Gym juste avant le retour de au vestiaire (1-1, 45e). L'OGC Nice aurait pu prendre l'avantage dans la rencontre, quand le jeune Saïd Benrahma (titulaire pour la troisième fois consécutive en Ligue 1) a délivré un caviar sur la tête de Carlos Eduardo. Le coup de boule du Brésilien s'est écrasé sur le bout des doigts de Salvatore Sirigu. Le gardien parisien bien heureux de voir la balle terminer sa course contre le poteau (50e).

C'est là que la rencontre a basculé. Car derrière, Pastore réussi le doublé (1-2, 63e) avant que le défenseur niçois, Jordan Amavi, ne concède un penalty sur une grossière faute sur Edinson Cavani . L'Uruguayen crucifie Simon Pouplin (1-3, 69e). Nice poussera jusqu'au bout, sans jamais revenir à la marque. Score final : 3 buts à 1 pour le PSG.

Le maintien attendra

Après le succès acquis à Reims sept jours plus tôt, une victoire face au PSG aurait clairement mis l'OGC Nice à l'abri pour la saison prochaine. Le maintien en Ligue 1 était acquis. Mais ce n'est que partie remise. À cinq journées de la fin, le Gym peut être serein . Il a encore trois (voir quatre) points à empocher pour renouveler son bail dans l'élite du football français. Prochaine étape, la Bretagne avec un déplacement à Rennes.

Les réactions niçoises après la défaite contre Paris :

Sentiment mitigé pour Simon Pouplin après la défaite contre Paris

La réaction du Président de l'OGC Nice, Jean-Pierre Rivère