Football

Ligue 1 : Nice rentre de Paris avec le nul et retrouve la première place

Par Jean-Baptiste Marie, France Bleu Azur lundi 12 décembre 2016 à 1:21

La joie de Wylan Cyprien auteur de l'ouverture du score niçoise au Parc des Princes.
La joie de Wylan Cyprien auteur de l'ouverture du score niçoise au Parc des Princes. © Maxppp - .

Le Paris Saint-Germain est revenu de loin face à l'OGC Nice ce dimanche soir. Les Aiglons ont mené 2-0 avant de voir le champion de France en titre revenir dans la partie (2-2). Le Gym quitte la capitale avec un point heureux qui lui permet de reprendre la tête de la Ligue 1.

Le choc de la 17ème journée de Ligue 1 a tenu toutes ses promesses. Le PSG, vexé par sa défaite à Montpellier (3-0) une semaine plus tôt et son nul concédé en Ligue des Champions contre Ludogorets (2-2), voulait renouer avec la victoire devant son public. Mais les joueurs de Lucien Favre sont venus gâcher les plans parisiens.

Wylan Cyprien a ouvert la marque trompant un Alphone Aréola définitivement pas dans son assiette en ce moment. Avant ce match, le gardien parisien avait encaissé cinq buts sur ses cinq derniers tirs cadrés subis. A 23 mètres, le milieu niçois a frappé un magnifique coup franc qui a terminé sa course dans la lucarne (0-1, 32e).

Plea a doublé la mise juste avant la mi-temps (0-2, 45e+3). Opportuniste, en renard des surfaces, il a profité d'une mésentente parisienne pour tromper le portier du PSG : enchaînement contrôle de la poitrine, frappe du gauche. Sublime !

Nice sur le podium à la trêve

Malheureusement, au retour des vestiaires, l'OGC Nice a été cueilli à froid par Cavani (1-2, 46e) qui a égalisé surprenant Yoan Cardinale devant sa ligne de but (2-2, 60e). Les Aiglons auraient pu plier face aux vagues parisiennes. Mais les coéquipiers de Balotelli, rentré en seconde période, ont tenu obtenant un bon point.

Ce nul permet au Gym de retrouver la tête de la Ligue 1 devant Monaco et de maintenir le troisième Paris à quatre points derrière. Les joueurs de Lucien Favre s'assurent une place sur le podium à la trêve. Cela ne vaut pas dire grand chose, si ce n'est que Nice est toujours dans le coup. Bien décidé à jouer le poil à gratter le plus longtemps possible.