Football

Ligue 1 : nouvelle mise au vert pour les "Rouge et Bleu" du SM Caen

Par Olivier Duc, France Bleu Normandie (Calvados - Orne) jeudi 15 décembre 2016 à 14:44 Mis à jour le jeudi 15 décembre 2016 à 14:48

Patrice Garande : "On a juste envie d'être entre nous pour pouvoir battre Metz et pour pouvoir être tranquille."
Patrice Garande : "On a juste envie d'être entre nous pour pouvoir battre Metz et pour pouvoir être tranquille." © Radio France - Olivier Duc

Le Stade Malherbe de Caen joue ce samedi soir à 20h son dernier match à domicile de l'année 2016 face au FC Metz lors de la 18e journée de Ligue 1. Les footballeurs caennais, privés de match à Nantes la journée précédente en raison du brouillard, préparent à nouveau le match lors d'une mise au vert.

Le Stade Malherbe de Caen n'avait pas tenu de conférence d'avant-match la semaine passée face à Nantes en raison notamment d'une mise au vert. C'est une nouvelle mise au vert cette fois pour préparer la réception ce samedi du FC Metz qui a amené le club à avancer d'une journée le rendez vous traditionnel d'avant-match ce jeudi.

Le report du match Nantes-Caen au 18 janvier

Le brouillard a joué un mauvais tour la semaine passée aux footballeurs caennais et provoqué le report de cette rencontre de la 17e journée au 18 janvier.

"On aurait tous voulu jouer ce match, explique l'entraîneur caennais Patrice Garande. On était tous prêt à le faire. Malheureusement, c'est comme ça. L'idée de la mise au Vert à Pornichet pour préparer le match à la Beaujoire était "d'apporter aux joueurs beaucoup de confiance et de sérénité et le mot d'ordre dans ces cas-là c'est de faire une bulle autour des joueurs qui soit hermétique à tout ce qu'il se passe, tout ce qu'il se dit."

Le report de Nantes : "Je n'aime pas trop quand il y a des matchs en retard. Il y a trois points dans la nature qui se baladent"

"On aurait vraiment aimé jouer parce qu'on était prêt à le jouer et parce qu'après moi je n'aime pas trop quand il y a des matchs comme ça en retard. Il y a trois points dans la nature qui se baladent. Ce sont trois points potentiels mais encore faut il aller les chercher et au moment où on va jouer début janvier , le Nantes qu'on jouera à ce moment-là ne sera pas forcément le même que celui qu'on aurait dû affronter. Mais on ne peut rien y faire"

Une mise au vert à Bayeux avant la réception de Metz

Cette fois, pour recevoir les Lorrains, les Caennais se rendent à Bayeux (14). "Là aussi, ce n'est pas parce que ce match a plus d'importance que d'autres. C'est parce qu'il y a une certaine continuité dans ce qu'on a fait. On a pensé avec le président, Xavier (Gravelaine), Alain (Cavéglia) que c'était bien de continuer de mettre les joueurs entre eux. On ne fait pas des réunions, on a juste envie d'être entre nous pour pouvoir battre Metz et pour pouvoir être tranquille."

"On ne fait pas de réunions, on a juste envie d'être entre nous pour pouvoir battre Metz et pour pouvoir être tranquille."

L'adversaire lorrain

"Dans la façon de jouer, ça tient très bien la route, analyse Patrice Garande. Je connais bien Philippe (Hinschberger) et sa façon de faire jouer ses équipes. L'équipe de Metz est déjà ultra-performante sur les coups de pieds arrêtés. Elle a surtout un potentiel offensif intéressant même s'il lui manque des joueurs. Je ne sais pas si Erding sera là mais ils ont surtout une animation sur les côtés avec des joueurs très rapides. C'est une équipe qui préfère contrer donc je m'attends à un bloc assez compact."

La question du gardien

Rémy Vercoutre touché à la cuisse face à Guingamp (1-1) reprendra le 23 décembre. Paul Reulet l'a remplacé pour le dernier quart d'heure du match face aux Bretons et sur les deux dernières journées à Lille (2-4) et face à Dijon (3-3). Victime d'erreurs (sortie approximative à Lille, responsabilité engagée sur la première égalisation dijonnaise), le jeune gardien qui fêtera ses 23 ans en janvier va-t-il céder sa place dans les buts caennais à Matthieu Dreyer, recruté en tant que 3e gardien cet été? Patrice Garande a éludé la question avec ironie en conférence d'avant-match. "Vous ne croyez pas que je vais vous dire qui va débuter quand même? Il y a aura un gardien de but, c'est sûr."

Retour en réserve de Jeff Louis, de Mouhamadou Dabo et d'Emmanuel Imorou

La bonne nouvelle vient de l'infirmerie qui se désemplit. L'attaquant Jeff Louis devrait jouer une mi-temps ce week-end avec la réserve ainsi que le latéral droit Mouhamadou Dabo absent depuis la 2e journée. Le Latéral gauche Emmanuel Imorou, lui, a terminé de purger ses trois matchs de suspension et viendra chercher du rythme en CFA2 samedi à Avoine-Chinon.

Le Groupe du SM Caen

Patrice Garande reconduit le groupe qui aurait dû jouer le match à Nantes et qui devait être identique à celui rejoint au score par Dijon (3-3).

Les 18 caennais : Matthieu Dreyer (g), Paul Reulet (g) - Alaeddine Yahia, Romain Genevois, Damien Da Silva, Frédéric Guilbert- Jordan Adéoti, Julien Féret, Jean Victor Makengo, Yann Karamoh, Steed Malbranque, Jonathan Delaplace, Nicolas Seube, Vincent Bessat - Hervé Bazile, Ronny Rodelin, Pape Sané, Ivan Santini.