Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Ligue 1 - OM-TFC : "Des sparing-partners et encore... plutôt des rôles de figurants", souffle Pascal Dupraz

lundi 25 septembre 2017 à 2:18 Par Paul Ferrier, France Bleu Occitanie

Les Toulousains ont ils vraiment fait le voyage à Marseille ? On peut se poser la question.

Pascal Dupraz est apparu dépité en conférence de presse
Pascal Dupraz est apparu dépité en conférence de presse © Radio France - PF

Marseille, France

Transparent, les hommes de Pascal Dupraz se sont inclinés 2 à 0 au Stade Vélodrome. Et ce n'est pas très cher payé. Marseille aurait largement pu corser la note, sans sa propre maladresse et quelques parades d'Alban Lafon.

"Plutôt des rôles de figurants".

Toulouse est complètement passé à côté de son match à Marseille pour la septième journée de ligue 1. Pire que le 2 à 0 (F. Thauvin 33' et L. Ocampos 62'), le TFC a peut-être, pour un bout de temps, perdu son meilleur joueur sur blessure. Jimmy Durmaz est sorti sur une civière en début de seconde période. La tête entre les mains, comme quelqu'un qui a compris que la blessure était sérieuse.

Quant au contenu proposé par les Toulousains, ce fut le néant. "Défensivement c'est catastrophique, on met un temps fou à se faire des passes..." Pascal Dupraz, le coach, est soufflé. "Non c'est une production complètement catastrophique mais c'est de ma responsabilité. C'est toujours de la faute des coach, donc ce soir j'ai beaucoup de tort. Il va falloir que je me reprenne. Les joueurs ne m'avaient pas habitué à autant de pauvreté technique et surtout ce qui me navre le plus, c'est que je n'ai pas senti la réel volonté de faire les efforts ensemble. Cela a, malheureusement, le don de m'inquiéter."

"Une léthargie complète de la première à la 93e minute. De bons sparring partners et encore"