Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Ligue 1 - Quand l'attaque du SM Caen cale, ça coince

jeudi 24 novembre 2016 à 10:10 Par Olivier Duc, France Bleu Normandie (Calvados - Orne)

Depuis le début de saison, le stade Malherbe de Caen cherche son équilibre en défense (22 buts encaissés en 13 journées) et en attaque (10 buts inscrits). Le changement de système pour une défense à 5 avait enfin apporté des ballons aux attaquants à Nancy et face à Nice avant de caler à Marseille.

Ivan Santini (devant le marseillais Rolando) : "Difficile de faire quelque chose quand vous êtes fatigué de vos efforts pour défendre"
Ivan Santini (devant le marseillais Rolando) : "Difficile de faire quelque chose quand vous êtes fatigué de vos efforts pour défendre" © Maxppp - PQR

Caen, France

Aucune frappe cadrée et seulement trois tirs, une demi-occasion mal négociée par le latéral droit Frédéric Guilbert... Le bilan offensif du stade Malherbe de Caen n'a pas été lourd à Marseille (0-1) lors de la 12e journée. Il a surpris et déçu des caennais qui depuis deux journées semblaient avoir trouvé une solution au manque de ballons fournis aux joueurs offensifs.

Placé très bas, le bloc caennais a subi sans pouvoir pesé vers l'avant. S'il s'en est fallu de neuf minutes pour ramener du Vélodrome un point qui aurait fait du bien, les partenaires de Damien Da Silva ont cédé après avoir laissé le jeu offensif aux Marseillais.

"On aurait dû plus les embêter pour qu'ils soient plus craintifs et qu'ils attaquent moins, regrette le défenseur caennais. Si on avait été plus dangereux, ils auraient été plus attentifs et seraient peut-être moins venus attaquer."

"Sur un terrain de foot, je sais que les buts sont en face l'un de l'autre et qu'ils ne sont pas dans la largeur."

"On a été trop stérile, on a trop joué en largeur, on n'a pas trouvé la profondeur grince le défenseur Alaeddine Yahia. Moi, sur un terrain de foot, je sais que les buts sont en face l'un de l'autre et ils ne sont pas dans la largeur."

Le dernier but sur une action de jeu des Caennais en Ligue 1 remonte à Montpellier

Depuis le début de la saison, le Stade Malherbe de Caen cherche la meilleure façon pour approvisionner ses joueurs offensifs en ballon. Les Statistiques deviennent inquiétantes. Les footballeurs caennais n'ont marqué qu'un but depuis la 10e journée sur un penalty. Il faut remonter au déplacement de Montpellier pour voir Caen inscrire un but sur une action de jeu en championnat ce qui représente près de six heures et demi de jeu sans marquer autrement que sur un penalty.

Près de Six heures et demi à jouer en championnat sans marquer sur une action de jeu

Le système à cinq défenseurs avait pourtant esquissé de belles promesses à Nancy (0-2) même si les nombreuses occasions caennaises en Lorraine n'avaient pas été transformées. Ses promesses étaient également réapparues face au leader Nice (1-0).

"Quand on arrive à mettre ce système en place comme il faut, cela nous permet - surtout à moi - de plus nous exprimer et de trouver les espaces et les situations pour aller plus de l'avant, explique Ronny Rodelin. Il faut continuer de travailler pour pouvoir réussir ces mouvements-là."

A Marseille, le jeu bas des joueurs de Malherbe a sevré de ballons les attaquants et le meilleur buteur caennais, Ivan Santini.

"Quand votre équipe ne crée pas d'opportunité, c'est vraiment un match difficile"

"Nous n'avons pas créer une seule occasion pour l'attaquant pendant toute la rencontre, regrettait dans l'avion du retour l'attaquant Croate. Et quand votre équipe ne crée pas d'opportunité c'est vraiment un match difficile. Nous étions trop loin des buts."

"Nous avons défendu bas. Quand vous êtes à 45 mètres et que vous prenez le ballon, c'est difficile vous savez de faire quelque chose rapidement quand vous êtes fatigués de vos efforts pour défendre."

Si le défenseur croate fait mieux qu'Andy Delort la saison dernière à pareil époque (5 buts pour le croate contre 4 pour Delort), le stade Malherbe de Caen fait moins bien offensivement d'une saison à l'autre (10 buts contre 14).

En recevant Guingamp ce samedi soir, les joueurs de Patrice Garande chercheront à montrer que la pauvreté en occasion obtenue à Marseille est un accident statistique. Ils devront également faire le jeu face à une équipe réputée pour son jeu de contre.

Ecouter le Normandie Sports sur le jeu offensif du SM Caen