Football

Ligue 1: quand Patrice Garande s'en prend à Willy Sagnol

Par Jean-Pierre Blimo, France Bleu Normandie (Calvados - Orne) et France Bleu Gironde dimanche 8 mars 2015 à 11:37

foot caen patrice garande seul
foot caen patrice garande seul © Jean-Yves Desfoux MaxPPP

Le Stade Malherbe de Caen s'est incliné ce samedi soir face à Bordeaux (2-1 pour la 28e journée de Ligue1). La fin du match a été émaillée d'incidents, parmi lesquels une prise de bec ouverte entre le staff caennais et celui des girondins. Patrice Garande ayant décidé de dire sa façon de penser à Willy Sagnol en ce qui concerne le traitement de l'affaire Sala par le club girondin.

Sur le plan purement sportif, les caennais ont été battus 2-1 par Bordeaux ce samedi soir (devant 20 067 spectateurs au Stade D'Ornano)  Les girondins qui ont joué une heure à onze contre dix se sont imposés sur un pénalty dans les dernières secondes du temps additionnel.

Dans ce match, les bordelais avaient ouvert le score par Diego Rolan à la 69e minute, avant une égalisation de la tête signée Sloan Privat pour Caen sur corner, deux minutes plus tard. C'est enfin Diego Rolan qui a crucifié les caennais sur ce pénalty de la dernière minute, après une main de Dennis Appiah à a toute dernière seconde du temps additionnel. Notez que l'expulsion de l'attaquant malherbiste Lenny Nangis à la demi-heure de jeu a pesé dans les débats.

Sala pomme de discorde

Et puis il y a eu ces incidents en fin de match, lorsque les deux entraîneurs Patrice Garande et Willy Sagnol se sont pris le bec. Le motif n'était pas le pénalty de la dernière minute, mais la manière dont Bordeaux a mis la pression cette semaine pour que le club caennais n'aligne pas Emiliano Sala expliquait un peu plus tard l'entraîneur caennais en coulisses. Patrice Garande aurait aimé que cela se règle beaucoup plus sereinement, en tout cas pas par médias interposés."Je n'ai pas aimé la façon dont on a présenté le fait qu'Emiliano Sala ne joue pas. Je n'ai pas aimé le couteau sous la gorge qu'on m'a mis, parce qu'il n'y avait pas d'accord" précise l'entraîneur caennais prenant ainsi le contrepied du directeur général Xavier Gravelaine qui laissait entendre le contraire la veille.

"Le lundi, ils balancent sur leur site internet que Sala ne joue pas, ensuite d'anciens entraîneurs de Bordeaux donnent leur avis, en disant qu'il n'allait pas jouer... j'ai même cru que Pascal Obispo allait donner son avis lui aussi !" poursuit le coach caennais sur le ton de la plaisanterie. Beaucoup plus sérieusement, Patrice Garande explique aussi "je n'ai pas aimé la conférence de presse de Willy Sagnol, quand il dit que Sala est un salarié de Bordeaux il se trompe, il y a une partie c'est Bordeaux qui paye mais c'est aussi un salarié du Stade Malherbe de Caen" . L'entraîneur malherbiste  n'a pas aimé non plus la manière dont les girondins ont amené l'affaire sur un terrain très glissant, avec comme sous entendu "Et si Emiliano Sala marque un but à la 82e minute, par rapport aux gens qui parient... il y a des rapprochements avec des choses qui se passent que je n'ai pas trop appréciées. Ils ont très bien joué, ils ont un président très très fort, mais le président Triaud il commande à Bordeaux, pas chez nous. Ce sont des clubs d'expérience" conclut Garande sur l'affaire.

La réponse de Sagnol

En zone mixte, l'entraîneur des girondins Willy Sagnol avait lui aussi parlé de l'affaire quelques minutes plus tôt. "C'est une affaire qui s'est réglée entre les dirgeants. Il faut regarder quand même que Bordeaux a accepté de prêter Emiliano Sala à une équipe qui était en grande difficulté, ce soir il n'a peut être pas pu jouer mais avec tous les buts qu'il a marqué, il a peut être garanti l'avenir du Stade Malherbe, et pour ça, certaines personnes peuvent être redevables aussi" . D'où une certaine tension à la fin du match ? "On est tous des techniciens, Patrice est un ancien joueur, je suis un ancien joueur, forcément il y a des émotions pendant les matches" explique le coach bordelais. "Il y a plein de choses qui peuvent se passer ce qui font que parfois ça peut "monter dans les tours" mais ça arrive régulièrement et tant mieux, car le foot cela doit rester synonyme d'émotion" conclut Willy Sagnol.

La suite à Lorient

Les caennais iront à Lorient (samedi prochain 20h00 au stade du Moustoir) pour la 29e journée, en attendant ils sont assurés de garder une marge de cinq points d'avance sur la zone rouge en l'occurence sur Toulouse, premier relégable et 18e, qui a perdu 6-1 chez lui vendredi face à Marseille.

A LIRE AUSSI

fin de série pour Caen battu par Bordeaux 2-1

Stade Malherbe de Caen: Emiliano Sala sera bien absent contre Bordeaux

Affaire Caen - Nîmes: le Stade Malherbe réagit

 

fot caen patrice garande sur sagnol long

Partager sur :