Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La saison 2020 -2021 du Racing Club de Strasbourg

Ligue 1 : rapidement réduit à dix, Strasbourg a été sèchement et logiquement battu à Lyon (3-0)

-
Par , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass

Pas de miracle ce samedi pour le Racing à Lyon. Rapidement en infériorité numérique après l’expulsion d’Adrien Thomasson, les Strasbourgeois se sont logiquement inclinés 3 à 0, face à des Lyonnais qui n’ont pas eu à forcer leur talent.

Karl Toko Ekambi trompe Eiji Kawashima d'un ballon piqué et inscrit le deuxième but lyonnais face au Racing
Karl Toko Ekambi trompe Eiji Kawashima d'un ballon piqué et inscrit le deuxième but lyonnais face au Racing © AFP - Philippe Desmazes

Le Racing a subi d’entrée les assauts lyonnais et s’est mis rapidement compliqué la tâche. Le milieu de terrain offensif Adrien Thomasson a été expulsé dès le quart d’heure de jeu. Il a pris deux cartons jaunes, d’abord pour une faute sur Thiago Mendes, puis il a contesté la décision de l’arbitre Amaury Delerue. Jaune + jaune = rouge. Cette expulsion a plombé le match des Strasbourgeois. 

L'entraîneur strasbourgeois Thierry Laurey n'a pas contesté le carton rouge de son joueur, mais il estime que le Lyonnais Marcelo aurait aussi dû écoper d'un deuxième carton jaune, pour une main en début de deuxième mi-temps, qu'il a jugé volontaire.

"On se retrouve à dix de manière un peu bête, ça peut arriver, enrage Thierry Laurey. Mais je trouve que l'arbitre a sorti le deuxième carton jaune assez rapidement, mais il ne l'a pas sorti du tout pour une main tout à fait volontaire de Marcelo en seconde période. Il y a eu deux poids deux mesures. Mais je ne vais pas me plaindre, j'ai pris 3-0, je vais rentrer chez moi, me calmer, me faire une petite bière tranquille et on va repartir à la guerre la semaine prochaine".

Un cadeau sur le premier but

Dans la foulée de l'expulsion, Anthony Caci a offert un ballon de contre aux Lyonnais en adressant une mauvaise passe à Sanjin Prcić. L’OL en a profité pour ouvrir le score par Memphis Depay (20ème minute). Karl Toko Ekambi a doublé la mise à la demi-heure de jeu. 

Ça s’annonçait déjà difficile pour le Racing, mais en offrant des cadeaux sur un plateau aux Gones, c’était devenu mission impossible. Les Strasbourgeois ont pu relever un peu la tête après la pause, mais ils n’ont guère été dangereux, face à des Lyonnais qui ont quasiment joué en marchant. Memphis Depay a inscrit un troisième but magnifique sur coup-franc (68ème minute).

Handicapé par cette rapide infériorité numérique, le Racing n'a pas existé ce samedi au Parc OL. Les habituels remplaçants (Zohi, Prcić, Waris) titularisés ce samedi ont eu du mal à exister dans ce contexte. Mais selon Thierry Laurey, les Strasbourgeois ont au moins eu le mérite de ne pas sombrer totalement : "On a lutté, on est resté organisés, solidaires, on a eu une équipe qui a montré de belles valeurs. Après, on a eu beaucoup de mal à sortir les ballons en première période. On a corrigé cela à la mi-temps et on a été plus performants par rapport à ça. On a fait honneur au maillot strasbourgeois, parce que quand on est en infériorité numérique à Lyon, ça peut vite partir avec des chiffres affolants. Mais j'aurais aimé voir le match à onze contre onze un peu plus longtemps."

Pour retrouver le chemin de la victoire et ne pas se faire peur dans sa lutte pour le maintien, le Racing devra quand même sérieusement élever son niveau de jeu. Les Strasbourgeois restent 15èmes de Ligue 1, avant les matchs de ce dimanche.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess