Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Ligue 1 : résultats, classement, direct et calendrier

Ligue 1 Reims - Marseille : "J'envoie de bonnes ondes pour battre l'OM " explique l'indien du stade Delaune

-
Par , France Bleu Champagne-Ardenne

La pression monte chez les supporteurs du stade de Reims. Samedi soir, Reims accueille l'Olympique de Marseille. C'est l'un des matches les plus prestigieux de la saison de ligue 1 au stade Auguste Delaune. Un match que "l'indien" ne manquerait pour rien au monde.

L'indien de Delaune est désormais immanquable dans la tribune Jonquet.
L'indien de Delaune est désormais immanquable dans la tribune Jonquet. - Rod - Facebook

"C'est forcément un match spécial contre Marseille," admet l'un des plus fervents supporteurs du stade de Reims. C'est l'une des figures de la tribune Jonquet. Les télévisions, les photographes, en ont fait leur star car on ne peut pas manquer sa silhouette au milieu des autres supporteurs. De son vrai nom Rodrigue Ferré, il s'est trouvé un personnage : "Au début, j'ai essayé de me déguiser en cow-boy, puis j'ai mis une casquette. Mais cela ne collait pas vraiment avec ce que je voulais. J'ai finalement créé le personnage de l'indien." Et il est devenu l'Indien de Delaune.

En rouge et blanc des pieds à la tête 

Rodrigue a finalement trouvé son look. Des plumes, la coiffe, le pantalon, le maquillage, tout est conçu aux couleurs du stade de Reims, "j'ai moi-même fabriqué le costume, en rouge et blanc évidemment." 

Les indiens ramènent toujours les bons esprits, alors à travers mon personnage, je ramène les bons esprits et les bonnes ondes pour faire gagner le stade de Reims - Rodrigue, dit l'indien

Mais ce n'est pas qu'au stade que Rodrigue vit à fond sa passion, il puise ses bonnes ondes dans son salon qu'il a transformé en mini-musée. Ce sont plus de 700 pièces du stade de Reims que l'indien a amassé, et qu'il a agencé avec soin dans son salon : des maillots, des photos, des cadeaux de joueurs et de dirigeants, des objets uniques qu'il a dégoté dans des brocantes ou encore des autographes, des disques, des dédicaces, des articles, des affiches. Une vraie caverne d'Ali baba, avec des choses rares comme "ce carnet de supporteurs de 1941" dont il est très fier. 

Son salon transformé en petit musée du stade de Reims - Radio France
Son salon transformé en petit musée du stade de Reims © Radio France - Eric Normand

Et pourtant, il n'est supporteur du stade de Reims que depuis 5 ans. Rodrigue a tout de suite vécu au rythme de son équipe, "j'avais gagné une place, et je n'ai plus jamais quitté ma nouvelle équipe." Car avant, il vivait à Amiens, et il encourageait logiquement l'ASC. Mais "j'ai été conquis par mes nouvelles couleurs, le rouge et le blanc, et en 5 ans, j'ai réussi à créer mon univers." 

Marseille, un mauvais souvenir à effacer

Le match va se jouer à guichets fermés au stade Delaune. "Marseille, c'est vraiment un match chaud que j'attends avec impatience," explique l'indien. "Ce matin, je me suis levé avec l'envie d'en découdre. Je m'y prépare alors j'ai sorti mon grand drapeau sur mon balcon et j'en suis fier. Je l'ai cousu moi-même, j'ai dessiné l'indien et le logo du stade à l'intérieur du visage; je vais l'emmener au stade samedi et je vais aller sur la pelouse avec." 

L'indien s'attend à un match chaud, aussi bien sur le terrain que dans les tribunes. "Le problème, c'est que dans les tribunes, on va voir des gens avec des maillots marseillais. C'est fou mais c'est comme ça ! Et j'espère que cela va bien se passer et que ça va rester calme, qu'il n'y aura pas d'insultes." 

Le match de 2015 me reste en travers de la gorge, Reims avait perdu 5 à 0 et il faut effacer ce mauvais souvenir qui reste dans la mémoire de tous les vrais supporteurs du stade - Rodrigue

L'indien ne suivra pas le match tout seul, il est désormais accompagné par son fils âgé de 13 ans. Evan est, lui, reconnaissable à son chapeau de cow-boy ! 

L'indien avait rencontré Raymond Kopa qui tient une grande place dans son salon. - Radio France
L'indien avait rencontré Raymond Kopa qui tient une grande place dans son salon. © Radio France - Eric Normand

Reims - Marseille, le match est à vivre en direct sur France Bleu Champagne-Ardenne dès 20 heures. Coup d'envoi à 21 heures au stade Auguste Delaune.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu