Football

Ligue 1 : Reims reprend espoir à Bastia

Par Martin Bourdin, France Bleu Champagne-Ardenne samedi 18 avril 2015 à 15:15

Prince Oniangué a été l'homme des forts de la victoire du Stade de Reims à Bastia (archive)
Prince Oniangué a été l'homme des forts de la victoire du Stade de Reims à Bastia (archive) © MaxPPP

Le Stade de Reims a décroché samedi soir sa deuxième victoire de l’année 2015 à Bastia lors de la 33e journée de Ligue 1 (2-1). Au-delà du score et de la victoire, la copie rendue par les Rémois en Corse peut laisser espérer une fin de championnat un peu plus sereine.

Le champ lexical de la guerre avait été largement utilisé avant la rencontre par les entraîneurs bastiais et rémois. A raison tant ce Bastia-Reims dans l’arène de Furiani s’est révélé intense dans le jeu, dans les duels, sans mauvais geste aucun. Et au jeu de l’équipe la plus solide, c’est le Stade de Reims qui l’a emporté !

On promettait l’enfer à ces Rémois incapable d’imposer le moindre rythme dans une rencontre depuis bien longtemps en Ligue 1. Alors Olivier Guégan a tranché. Fini le 4-2-3-1 de l’époque Jean-Luc Vasseur. Place à un 4-1-4-1 beaucoup plus équilibré , avec Peuget devant la défense et derrière le duo Oniangué-Devaux. Trois joueurs qui n’auront jamais cédé le moindre centimètre de terrain face au milieu bastiais.

Un état d'esprit de conquérant

A l’image de son trio du milieu, le Stade de Reims a su faire preuve de caractère , notamment à deux moments clés du match. D’abord juste après l’ouverture du score, précoce, de David Ngog, sur un coup-franc de Diego remis dans l’axe par Weber (1-0, 5e). Les Bastiais ont de suite voulu réagir très fort en imposant un défi physique devant lequel les Rémois ne sont jamais défilé .

Aïssa Mandi a ensuite creusé l’écart juste avant la pause sur un corner, toujours botté par Diego (2-0, 45e+1). Une conclusion parfaite pour un premier acte au football pas toujours très léché, mais ô combien rassurant dans l’état d’esprit des joueurs d’Olivier Guégan.

Trois points d'avance sur la zone de relégation

Et que dire de la deuxième période ? Non, Reims n’a pas dominé, n’a pas été souverain, loin de là. Mais Reims a tenu et ce n’était vraiment pas gagné après l’égalisation très rapide de Giovanni Sio, sur un nouveau coup de pied arrêté (2-1, 47e). La ligne défensive composée d’Agassa, Mandi, Fofana, Weber et Roberge a été énorme de volonté, à l’image de ce retour de Weber sur une échappée de Kamano.

A la fin de la rencontre, pas de grosse effusion de joie. Simplement un groupe, joueurs et staff, réunis en cercle sur la pelouse. Car si Reims a gagné, si Reims reprend trois points d’avance sur la zone de relégation, rien n’est encore fait pour le maintien. Mais contrairement à la victoire à Nantes, cette victoire est rassurante . Car elle donne l’impression qu’enfin, la lumière est revenue au Stade de Reims.

LA FEUILLE DE MATCH

Buts : Sio (47e) pour Bastia ; Ngog (5e) et Mandi (45e+1) pour Reims.

Avertissements : Gillet (24e), Cahuzac (53e), Peybernes (71e) et Modesto (90e) pour Bastia ; Ngog (37e), Fofana (41e), Weber (49e), Roberge (69e) et de Preville (71e) pour Reims.

Bastia : Areola - Dr. Diakite, Squillaci (Peybernes, 46e), Modesto, Palmieri - Boudebouz, Gillet, Danic (Brandao, 46e), Cahuzac (cap), F. Ayité (Kamano, 81e) – Sio. Entraîneur: Ghislain Printant.

Reims : Agassa - Mandi, Fofana, Weber, Roberge - Peuget, A. Devaux, Fortes (de Preville, 77e), Oniangue (cap), Diego (Albæk, 88e) – Ngog (Charbonnier, 83e). Entraîneur: Olivier Guégan.

 

La rencontre en tweets

 

RESUME Bastia / Reims (1-2)