Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Ligue 1 : un Stade Rennais à l'arrêt cale face à Brest (0-0)

-
Par , France Bleu Armorique

Dans une semaine marquée par l'éviction d'Olivier Létang, le Stade Rennais a concédé le match nul, ce samedi (0-0), au Roazhon Park face à Brest. Le deuxième match nul et vierge de la saison contre les Brestois, et le deuxième match de suite sans victoire.

A l'image de Flavien Tait, le Stade Rennais a buté sur la défense brestoise.
A l'image de Flavien Tait, le Stade Rennais a buté sur la défense brestoise. © Radio France - Nicolas Creach

Encore une fois en manque de jus, les Rennais ont concédé le nul ce samedi soir dans un derby breton face au Stade Brestois (0-0). Malgré quelques occasions franches, essentiellement en première période, et une barre transversale sur laquelle s'est fracassée une frappe de Léa-Siliki (37e), les joueurs de Julien Stéphan n'ont pas trouvé les ressources en seconde mi-temps pour s'imposer. En face, le rival finistérien n'a pas non plus eu beaucoup de munitions : Cardona ayant été le plus remuant côté brestois. Comme au match aller, c'est donc sur un nouveau match sans le moindre but au tableau d'affichage que les deux équipes se sont séparées.

Si Steven Nzonzi a fait de (timides) premiers pas, le Stade Rennais a peut-être encore perdu des joueurs avec les soucis musculaires de Jérémy Morel et Damien Da Silva

Damien Da Silva s'est fait strapper la cuisse en plein match au bord du terrain. - Maxppp
Damien Da Silva s'est fait strapper la cuisse en plein match au bord du terrain. © Maxppp - Philippe Renault

Si le capitaine rennais assure qu''il n'y a rien de méchant", cela semble plus inquiétant pour Morel, touché à la cuisse, dans la même zone que sa blessure contractée à Nice. Déjà privés de Gerzino Nyamsi, Clément Grenier et Jonas Martin sur blessure, sans Raphinha encore légérment touché, ni Eduardo Camavinga qui avait été préservé, le Stade Rennais devra continuer de puiser dans les réserves. 

Le point positif de la soirée : Rennes est toujours troisième, avec un point d'avance sur Lille, qui sera peut-être son concurrent le plus sérieux à la course à la Ligue des champions. Derrière, Rennes a six points d'avance sur Monaco, vainqueur à Amiens (1-2) qui s'est replacé à la cinqième place, et sept sur Bordeaux, vainqueur à Metz (1-2). Montpellier, Reims, Strasbourg et Lyon jouent ce dimanche.

Les réactions : les Rennais n'ont pas esquivé les questions sur le départ de Létang

À l'issue de la rencontre, la plupart des joueurs se sont arrêtés pour répondre aux questions... et n'ont pas évité celles concernant l'éviction du président Olivier Létang, vendredi. Le même élément de langage est d'ailleurs revenu dans la bouche de plusieurs d'entre eux : "Il y a un actionnaire qui prend ces décisions, on ne peut que les respecter". Pour autant, tous ont accepté de se livrer davantage. Jérémy Morel, touché à la cuisse (lire plus haut), a assuré "qu'on ne peut pas rester insensible à ce qu'il s'est passé. Chacun avait des atomes plus ou moins crochus avec M. Létang, ceux qui se sentaient plus proches de lui peuvent être un peu plus impactés".

Le capitaine Damien Da Silva a reconnu que le timing a surpris tout le groupe : "on n'était au courant de rien. Il y a beaucoup d'incompréhension par rapport au fait que ça nous ait tombé dessus un peu comme ça". Avant de rajouter : "On n'a jamais ressenti de guerre entre qui que ce soit". Le gardien Édouard Mendy, premier à s'arrêter, a lui confié que le groupe a essayé "de faire abstraction" la veille du derby. Mais a aussi cherché à relativiser : "ça arrive, c'est la vie d'un club : c'est toujours triste quand quelqu'un s'en va, mais il faut continuer à avancer".

Ce n'est un secret pour personne qu'avec le président on a pas toujours eu des relations très harmonieuses, dit Stéphan

L'entraîneur, Julien Stéphan, dont les relations n'étaient pas au beau fixe avec son ancien président, s'est lui aussi exprimé sur le sujet. Certifiant d'abord "qu'il ne faut pas [lui] accorder des pouvoirs qu'il n'a pas car il n'est que l'entraîneur du Stade Rennais", il a admis que "ce n'est un secret pour personne qu'avec le président on a pas toujours eu des relations très harmonieuses". Il a néanmoins certifié : "je n'oublierai jamais que c'est lui qui m'a mis à ce poste-là et qui m'a donné la possibilité d'entraîner". 

Le résumé 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu