Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

VIDEO - Ligue 1 : Retour sur la première partie de saison de l'Amiens SC

-
Par , France Bleu Picardie
Amiens, France

L'Amiens Sporting Club dispute la toute première saison de son histoire en Ligue 1. Le promu lutte pour son maintien mais fait bonne figure au sein de l'élite du football français. France Bleu Picardie revient sur les moments marquants de la première partie de championnat.

Parmi les victoires de l'Amiens SC il y a celle acquise contre Metz
Parmi les victoires de l'Amiens SC il y a celle acquise contre Metz © Getty

"Tout le monde nous voyait à la place de Metz". Christophe Pélissier, l'entraîneur de l'Amiens SC a souvent répété cette phrase en fin de première partie de saison de Ligue 1. Finalement le promu boucle cette phase aller avec 21 points, à la 13e place du classement. Ces vacances sont les bienvenues après un essoufflement et une série négative de quatre défaites consécutives en décembre. L'ASC a bouclé son année par un dernier revers, en fin de match face au FC Nantes (1-0).

Pour autant, il ne faut pas oublier les bonnes performances lors de ces 19 premiers matchs. Amiens a montré un beau visage et "a joué par séries", a analysé le milieu de terrain Guessouma Fofana, de retour d'une longue blessure contre Nantes. France Bleu Picardie revient sur tous ces moments qui ont marqué ce semestre. Le tout premier d'Amiens en Ligue 1.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Gérer mes choix

Premier moment marquant de cette saison, l'ouverture de la Ligue 1 au Parc des Princes face au grand Paris Saint Germain. Le petit promu picard se présente avec un effectif incomplet, en manque d'un attaquant après le départ d'Aboubakar Kamara. Dominés, les amiénois ont cédé en fin de première période sur un but de Cavani. Les parisiens ont doublé la mise à dix minutes de la fin du match par Pastore (2-0).

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Gérer mes choix

Battus mais pas abattus par cette défaite attendue au Parc, les joueurs de Christophe Pélissier ont poursuivi, en août leur apprentissage du très haut niveau. Une découverte d'abord délicate avec des revers face à Angers à domicile (2-0) et dans le chaudron de Geoffroy-Guichard à Saint-Etienne (3-0).

Une première victoire en beauté face à Nice et une fin de mercato agitée

Pour voir les amiénois marquer et gagner, il a donc fallu attendre la quatrième journée et la réception de Nice. Grâce à un splendide coup-franc de Gaël Kakuta et un doublé de Moussa Konaté, l'ASC a surclassé les aiglons de Wesley Sneijder 3-0. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Fort de cette première victoire en Ligue 1, l'Amiens SC a bouclé son mercato estival en fanfare. Grand espoir et artisan de la montée en Ligue 1 Tanguy Ndombele est parti direction l'Olympique Lyonnais. L'ultime journée du 31 août a aussi été très agitée côté arrivées avec les signatures de Serge Gakpé, Danilo Avelar ou encore Lacina Traoré, prêté par l'AS Monaco.

Stade plein pour la réception de Marseille

Strasbourg et Amiens, deux équipes qui ne se quittent plus. Une première dans l'histoire du football en France, les deux clubs ont réalisé en même temps deux montées consécutives, de National en Ligue 2 puis de Ligue 2 en Ligue 1. Alsaciens et Picards se sont retrouvés à la Meinau le 9 septembre. C'est l'ASC qui a remporté le duel de promus (0-1). 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Gonflés à bloc par cette seconde victoire, Thomas Monconduit ont eu droit à leur second cador du championnat avec la venue de Marseille à la Licorne. Dans un stade plein (11 698 personnes) l'ASC a longtemps rivalisé avant de craquer en début de seconde mi-temps sur un doublé de Clinton Njie. Lors de la journée suivante, Amiens s'est incliné de nouveau (1-0) face à Caen. "Oui il y a de quoi être inquiet", a concédé Emmanuel Bourgaud à l'issue de cette rencontre.

L'affaire de la barrière

Le derby des Hauts de France n'aura duré que quinze minutes. Le 30 septembre, au stade de la Licorne, Amiens reçoit son voisin, Lille. Lors du but nordistes, les supporters lillois, massés en tribune sud pratiquent une "descente". Ils célèbrent l'ouverture du score en se ruant vers le bas du kop et la barrière de sécurité lâche. Bilan 29 blessés qui sortiront tous de l'hôpital d'Amiens le lendemain.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Cette affaire de la barrière aura eu, pour l'ASC et la métropole d'Amiens, propriétaire de l'enceinte, d'énormes répercussions. Finalement, le club ne sera pas sanctionné par les instances du football français. Sportivement, l'Amiens SC est contraint par la commission des compétitions de la LFP de jouer la dixième journée au Havre. Le stade Océane a porté chance aux picards qui y ont battu Bordeaux 1-0 grâce à une réalisation de Guy Ngosso. Le début d'une impressionnante série d'invincibilité.

Une série de sept matchs sans perdre

L'ASC n'a pas perdu du mois de novembre. Le club a décroché ses deux premiers matchs nuls de la saison sur le même score de un but partout à Guingamp puis à Montpellier. Pour son retour à la Licorne, le 17 novembre, Amiens a aussi partagé les points mais contre un cador du championnat, le champion de France en titre l'AS Monaco (1-1). Serge Gakpé a marqué son premier but de la saison. 

Le retour des lillois à la Licorne

Trois jours après Monaco, c'est Lille qui s'est présenté au stade de la Licorne pour le remake du derby des Hauts de France reporté suite à la chute de la barrière de sécurité. "Nous allons être aussi solides que la nouvelle barrière", a prévenu Thomas Monconduit avant la rencontre. Et l'ASC a été costaud, s'imposant 3-0 grâce, notamment à un doublé de Harisson Manzala. La bonne série s'est poursuivie à Metz (2-0) puis contre Dijon (2-1). "Mes joueurs m'ont bluffé", a déclaré Christophe Pélissier après un match que les picards ont terminé épuisés.

Fin de série

Toutes les bonnes choses ont une fin. La série amiénoise s'est terminée le 2 décembre, à Rennes. L'ASC s'est logiquement incliné (2-0) face aux bretons. Autre mauvaise nouvelle de la soirée, la grave blessure de Quentin Cornette. Le rythme effréné s'est un peu calmé, les amiénois ont eu droit à huit jours pour préparer la venue de l'Olympique Lyonnais. 

Longtemps les amiénois ont pensé à l'exploit face à l'OL, à la Licorne. Serge Gakpé a ouvert le score très tôt dans une partie largement dominée par les joueurs de Christophe Pélissier. Mais Lyon a égalisé sur la fin grâce à une passe décisive de Tanguy Ndombele contre son club puisque le milieu de terrain est prêté par l'ASC. Autre tournant du match, le penalty manqué par Kakuta. Au final, ce sont les rhodaniens qui l'ont emporté grâce à un second but inscrit dans les tous derniers instants.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Globalement on est dans les clous. Christophe Pélissier

Les amiénois ont eu du mal à se remettre à ce gros coup sur la tête. Pourtant, Pélissier "ne regrette pas d'avoir joué. C'est notre philosophie, on s'expose mais c'est aussi notre force", a expliqué l'entraîneur de l'ASC. En panne d'inspiration, ses joueurs se sont inclinés à Troyes (1-0) face à un concurrent direct dans la lutte pour le maintien.

Malgré cette fin d'année plus difficile, Christophe Pélissier se dit satisfait lorsqu'il jette un coup d’œil dans le rétroviseur de 2017. "On veut toujours faire mieux mais nous avons montré de belles choses dans cette première partie de championnat", glisse l'entraîneur amiénois.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess