Football

Ligue 1 : Sergueï Chernik, de la Ligue des Champions à l'ASNL

Par Cédric Lieto, France Bleu Sud Lorraine vendredi 12 août 2016 à 3:00

Après avoir joué en Ligue des Champions avec le BATE Borisov, Chernik va découvrir la Ligue 1
Après avoir joué en Ligue des Champions avec le BATE Borisov, Chernik va découvrir la Ligue 1 © Radio France - Cédric Lieto

Même s'il a connu la coupe d'Europe avec son ancien club de BATE Borisov, le Biélorusse Sergueï Chernik arrive avec humilité à Nancy. Il doit s'habituer à un nouveau championnat et un nouveau pays.

C'était l'une des priorités du recrutement de l'AS Nancy Lorraine : trouver un deuxième gardien expérimenté capable de concurrencer le titulaire du poste à Nancy, Guy-Rolland Ndy Assembe. C'est donc vers le peu connu Bélarus que l'ASNL s'est tournée. Résultat, le gardien international Sergueï Chernik a posé ses valises en Lorraine, lui qui compte une vingtaine de matchs européens à son compteur, en Ligue des Champions. Il a par exemple joué face au Barça de Messi ou l'AS Roma de l'ancien Messin Pjanic :

S'adapter à un nouveau championnat

Pourtant, c'est bien dans la peau d'un numéro deux et d'un joueur qui a tout à apprendre que se présente Chernik, 28 ans :

Au Bélarus, tous les footballeurs rêvent de jouer en Europe. La Ligue des Champions, c'est bien mais en championnat, il n'y a pas beaucoup de public, les infrastructures ne sont pas bonnes. Quand j'ai eu l'opportunité de venir ici, j'ai demandé à mon agent de faire tout son possible."

Communication en anglais pour l'instant, bientôt en français ?

Chernik va devoir faire ses preuves dans le jeu. Pour cela, il va falloir s'adapter. Sa femme et sa fille viennent d'arriver à Nancy. Reste la barrière de la langue :

Petit à petit, je comprends mieux. Je viens de commencer les cours avec un professeur. Les joueurs m'aident aussi, ils me facilitent vraiment la vie."

En quelques jours, Sergueï Chernik a progressé. Il a à coeur de réussir à Nancy, montrer qu'il a le niveau pour évoluer dans un grand championnat.

Partager sur :