Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Le plan Alerte enlèvement déclenché pour retrouver Mia, une fillette de 8 ans enlevée par trois hommes dans les Vosges

Ligue 1 : six mois pour Brandao, une suspension exemplaire ?

-
Par , France Bleu Paris

Ce sera finalement six mois. La durée de la suspension de Brandao s'est fait attendre une bonne partie de la soirée jeudi mais le club de Bastia est sorti du silence à minuit : son attaquant vedette a donc écopé d'une suspension de six mois pour son coup de tête sur le joueur du Paris-Saint-Germain, Thiago Motta.

Brandao s'était vivement accroché avec Thiago Motta sur la pelouse, lors de PSG-Bastia
Brandao s'était vivement accroché avec Thiago Motta sur la pelouse, lors de PSG-Bastia © Maxppp

Même si le Président du PSG, Nasser Al-Khelaïfi, avait réclamé juste après les faits, le 16 août dernier, "la suspension à vie" de Brandao, six mois ferme, c'est déjà une sanction très rare et très lourde, beaucoup plus en tout cas que ce que stipule le règlement de la Fédération Française de football dans ce genre d'affaire. Normalement, le tarif pour coups et blessures volontaires sur un joueur en dehors du terrain et avec une ITT ne dépassant pas huit jours, c'est huit matches. Là, Brandao va donc manquer 23 journées de championnat.

"Un réflexe lié au stress" pour l'avocat de Brandao

La défense de l'attaquant présent à l'audience jeudi soir et dont l'avocat a plaidé "un réflèxe lié au stress " n'a donc pas fait le poids. La commission de discipline retenant elle une agression "inexcusable ", "injustifiable ", "préméditée même ", soulignant aussi "l'image désastreuse pour le football professionnel ". Il faut dire que le coup de tête filmé par les caméras de surveillance du PSG, avait fait très rapidement le tour du monde. Voilà aussi pourquoi la sanction est exemplaire. Mais pas encore assez pour certains. Ainsi, l'agent de Leonardo soulignait cette nuit sur les réseaux sociaux que l'ancien directeur sportif du PSG avait pris 9 mois pour un coup d'épaule. Rappelons que c'était envers un arbitre.

Précisons encore que le club de Bastia et Brandao peuvent faire appel de la décision de la Commission de discipline de la Ligue nationale de football. Quant à Brandao, il devra répondre encore de son geste le 3 novembre prochain mais cette fois-ci devant la Justice. Et là, il encourra une peine de prison.

Les précédentes suspensions pour faits de violence dans le football :

-Leonardo , alors directeur sportif du PSG, avait écopé d'une suspension de 9 mois par la commission de discipline de la LFP après un coup d'épaule envers un arbitre, dans les couloirs du Parc des Princes, le 5 mai 2013. Suspension alourdie en appel par la Commission supérieure d'appel de la FFF.

-Cyril Jeunechamp , alors défenseur de Montpellier, avait écopé d'une suspension d'un an dont six mois avec sursis, pour avoir frappé un journaliste, à l'issue du match Montpellier/Valenciennes, le 23 novembre 2012.

-Gabriel Cichero , joueur de Lens, avait écopé de 10 mois de suspension dont 5 avec sursis, pour avoir agressé le Président de Bastia et cassé le nez à un autre dirigeant du club corse, dans les couloirs de Furiani, le 15 ocotbre 2011.

La vidéo de l'incident : 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess