Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

SM Caen : Un sans-faute à Dijon qui tombe à point

dimanche 2 septembre 2018 à 11:47 Par Olivier Duc, France Bleu Normandie (Calvados - Orne) et France Bleu Cotentin

Le SM Caen a obtenu ce samedi sa première victoire de la saison à Dijon (2-0). Ce succès vient récompenser le travail du club normand depuis l'intersaison et pendant la préparation. Il offre également du temps aux caennais pour peaufiner leur jeu.

Claudio Beauvue devance le gardien dijonnais pour clore la marque
Claudio Beauvue devance le gardien dijonnais pour clore la marque © Maxppp - NICOLAS GOISQUE

Caen, France

En s'imposant à Dijon (2-0) lors de la quatrième journée de Ligue 1, le SM Caen a rassuré ses supporters. Il s'offre également du temps pour peaufiner le collectif d'une équipe tardivement constituée. 

La fin de six mois de disette

Fabien Mercadal en avait fait une source de motivation pour ses joueurs avant d'affronter Nice : le SM Caen n'avait plus gagné depuis le 04 mars dernier et la venue de Strasbourg (2-0) à d'Ornano. Comme un clin d'oeil, Frédéric Guilbert avait clos la marque contre les Strasbourgeois. A Dijon, c'est lui qui a offert la passe du second but caennais à Claudio Beauvue. 

Une cage caennaise inviolée

Là encore, il faut remonter à la saison passée et à la dernière journée face au PSG (0-0) pour voir le SM Caen ne pas prendre de but. Brice Samba a sorti les parades décisives nécessaires (coup-franc de Sliti, centre en retrait de Haddadi, sorties aériennes...) derrière une défense remodelée pour la troisième fois en quatre journées au gré des blessures et des suspensions (Paul Baysse, Emmanuel Imorou, Frédéric Gulibert). 

Seul Alexander Djiku (impérial à Dijon) a joué l'ensemble des quatre premiers matchs ce qui est (très) encourageant pour le potentiel de la défense caennaise.

Un SM Caen dans les clous

Avec cinq points en quatre journées, le SM Caen assure quasiment le même temps de passage que la saison dernière (6 pts) mais avec trois grosses différences : Les Normands ne déplorent qu'une seule défaite. Ils ont déjà joué le PSG et surtout ils ont joué trois de leur quatre première rencontres à l'extérieur.

Le SM Caen a devant lui trois rendez-vous à la maison (Lyon, Amiens et Montpellier) lors des quatre prochaines journées avec une base de points qui amène la confiance.

Un groupe et un staff récompensés

Ils le disent depuis le début de la saison : "Le groupe vit bien", il y a du sourire dans les vestiaires et aux entraînement. Il ne manquait qu'un résultat positif pour l'entretenir.

"Je pense qu'on méritait une victoire depuis le début de la saison, savourait Fayçal Fajr à la sortie des vestiaires. Elle nous fait du bien. Moi, cela fait peut-être un mois que je suis là et _je sens qu'il y a quelque chose de bien à faire_. Ce groupe - et quand je dis ce groupe cela va du staff jusqu'au dernier joueur - ce groupe méritait de décrocher une victoire."

Pour sa découverte de la Ligue 1, le coach Fabien Mercadal a dû composer avec un effectif bouleversé et privé de ses trois meilleurs buteurs de la saison passée. 

Il a su adapter son dispositif à Dijon (Sankoh à droite, Jessy Deminguet dans l'axe) et trouver la solution pour ne plus fléchir sous la pression adverse comme face à Nice et à Nantes. Il bénéficie désormais d'un banc élargi à l'image de la rentrée décisive de Claudio Beauvue.

Un président soulagé

En 48h, le SM Caen a bouclé le recrutement de ses deux renforts offensifs (prêts de Claudio Beauvue et de Saîf-Eddine Khaoui) dans une fin de mercato achevée en sprint et décroché un premier succès.

Autant dire que dans les tribunes, Gilles Sergent et les dirigeants qui l'accompagnaient ont pu pousser un ouf de soulagement. 

"C'est une belle victoire qui a du sens et qui vient juste après le Mercato.  Il y a le but de la libération de Claudio (beauvue) qui vient d'arriver donc c'est tout un symbole ", a relevé un Gilles Sergent "stressé mais enthousiaste" à la fin de la rencontre.

Une trêve internationale à point nommée

Automatisme, possession, combinaison... tout n'a pas été parfait loin de là à Dijon mais le SM Caen s'est offert du temps pour travailler sereinement avant d'aborder au retour de la trêve internationale un des gros morceaux de ce championnat (Lyon).