Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Fayçal Fajr : "Hâte de pouvoir défendre les couleurs du Stade Malherbe de Caen"

jeudi 9 août 2018 à 9:23 Par Olivier Duc, France Bleu Normandie (Calvados - Orne) et France Bleu Cotentin

Fayçal Fajr avait grandement contribué à la remontée du SM Caen en Ligue 1 en 2014. Après quatre saisons passées en Espagne, le milieu de terrain marocain retrouve le championnat français et le club qui lui a donné l'opportunité de devenir professionnel.

Fayçal Fajr : "Je reviens à la maison"
Fayçal Fajr : "Je reviens à la maison" © Radio France - Olivier Duc

Caen, France

A 30 ans (depuis le Ier août), Fayçal Fajr revient dans sa région d'origne et au SM Caen, le club qui lui a donné l'opportunité de devenir professionnel.

"Je reviens à la maison, moi qui suit natif de Rouen. Je reviens dans un club qui m'a permis de devenir professionnel et de faire trois bonnes saisons malgré une saison où l'on redescend en Ligue 2. J'ai passé deux années formidables en Ligue 2 dont la dernière où l'on a retrouvé la Ligue 1. 

J'avais cette envie là après quatre bonne saisons en Liga de revenir France et pas dans n'importe quel club

"Ce sont des souvenirs que j'avais toujours en moi même une fois partie en Espagne. Je n'ai jamais oublié le SM Caen. Je n'ai jamais oublié le stade d'Ornano ni les belles choses qu'on a fait ici. _J'avais cette envie là après quatre bonne saisons en Liga de revenir France et pas dans n'importe quel club._"

Il n'avait pas été épargné par la guigne lors de son premier passage à Caen. Sa deuxième saison avait été marquée par une chute de près de sept mètres pour échapper à un chien aux abords du stade d'Ornano.

"C'est une histoire toute bête. Je ne pensais pas que c'était aussi haut que cela. J'ai été arrêté plusieurs mois et au final tu te rends compte de plein de chose justement quand tu reviens. Ce sont des choses qui te permettent d'apprendre. Cela m'a permis de ne pas refaire les mêmes erreurs et l'année suivante j'ai fait l'une de mes meilleures saisons."

Fayçal Fajr, poursuivi par un chien,  avait sauté de ce parapet  - Radio France
Fayçal Fajr, poursuivi par un chien, avait sauté de ce parapet © Radio France - Olivier Duc

Son retour en Normandie a été facilité par les discussions qu'il a eu notamment avec l'ex-caennais Youssef Aït Bennasser et Alain Caveglia et par le discours du coach caennais Fabien Mercadal.

"J'ai senti cette confiance que je n'ai peut-être pas forcément ressenti auparavant dans des clubs, à part deux-trois entraîneurs dont un en équipe nationale. _J'ai vraiment senti cette confiance et j'ai vraiment hâte de la lui redonner_."

Si je dois choisir, je préfère faire une passe que marquer

Quatre ans après son départ, Fayçal Fajr retrouve le Stade Malherbe de Caen dans la division où, avec quinze passes décisives et huit buts, il avait grandement contribué à l'installer. Il aura la charge d'animer le jeu offensif caennais et de distribuer les bons ballons. Entre marquer ou faire marquer, l'international marocain préfère la deuxième proposition.

"Je ne sais pas, les gens vont peut-être trouver ça... mais j'aime donner, je suis peut-être comme cela dans la vie. Je suis quelqu'un de généreux. J'aime donner aux gens, j'aime faire plaisir dans le bon sens du terme et si je dois choisir je préfère faire une passe que marquer. Après attention, il faut marquer aussi."

Lancer la saison face au PSG ce dimanche ne l'effraie pas plus que cela. Fayçal Fajr s'est frotté en Liga au Real Madrid et au Barça parfois avec succès.

Je suis passé par des équipes en Espagne. On n'avait pas forcément une meilleure équipe qu'aujourd'hui. On est allé gagner au Camp Nou, on a fait match nul contre le Real.

"A 30 ans tu engranges de l'expérience. Ce sont des matchs où il faut oublier le contexte et l'équipe que l'on a en face de nous. On est capable de faire de bonnes choses. Je vois un groupe qui vit bien, qui se construit, où règne une ambiance familiale et il faut que cela se ressente sur le terrain. 

"Je suis passé par des équipes en Espagne. On n'avait pas forcément une meilleure équipe qu'aujourd'hui. On est allé gagner au Camp Nou, on a fait match nul contre le Real... Dans la vie quand tu veux, tu peux. J'ai vraiment hâte de pouvoir défendre les couleurs du Stade Malherbe de Caen."