Football

Ligue 1 - SM Caen - Garande "On ne va pas à Monaco en victime"

Par Olivier Duc, France Bleu Normandie (Calvados - Orne) et France Bleu Cotentin mardi 20 décembre 2016 à 14:21 Mis à jour le mardi 20 décembre 2016 à 15:56

Patrice Garande. "L'idée c'est d'aller leur poser des problèmes."
Patrice Garande. "L'idée c'est d'aller leur poser des problèmes." © Radio France - Olivier Duc

Le stade Malherbe joue son dernier match de l'année 2016 à Monaco lors de la 19e journée de Ligue 1. Trois jours après avoir battu Metz (3-0), les footballeurs caennais savent qu'ils sont loin d'être favoris face à la meilleure attaque de Ligue 1.

Le Classement cette saison est tellement serré en Ligue 1 qu'il suffit d'une série pour s'extirper de la zone dangereuse. Le Stade Malherbe de Caen aimerait confirmer son mieux et sa victoire face à Metz (3-0) par un résultat à l'extérieur. Le problème, c'est qu'il faudra aller le chercher chez le 2e de Ligue 1, à Monaco.

"Si on va là-bas en disant que c'est impossible, autant ne pas y aller"

"On n'y va pas résigné, on n'y va pas en victime, on n'y va pas pour faire de la figuration, martèle Patrice garande. De toute façon si on veut aller faire quelque chose, il faut déjà penser que c'est possible. Si on va là-bas en disant que c'est impossible, autant ne pas y aller. Déjà, si on n'y va pas, on perd 3-0. Déjà pour le goal-average, ça peut être pas mal. Des équipes en ont pris six, en ont pris sept," ironise le coach caennais.

"Je plaisante mais la première condition c'est ça. Il faut être conscient des forces en face. On sait que contre Monaco, on aura moins le ballon qu'eux et qu'il faudra très bien défendre mais ça, ça ne va pas suffire. Quand on aura le ballon, il faudra qu'on joue."

La réaction de Monaco après la défaite face à Lyon

Cette saison, Monaco n'a jamais été tenu en échec deux matchs de suite en Ligue 1 et aurait même eu tendance à corriger l'équipe suivante. "Est-ce que c'est une bonne chose de jouer Monaco après une défaite à domicile contre Lyon, s'interroge Patrice Garande, je ne sais pas. Je pense qu'ils vont surtout être revanchard. Ce qui est sûr c'est qu'au vue de la campagne de presse qui est faite aujourd'hui, je pense qu'on va jouer haut parce qu'au premier qui tombe, il y aura penalty (rire)."

"Vue la campagne de presse, je pense qu'on va jouer haut parce qu'au premier qui tombe, il y aura pénalty (rire)"

Les voyages à Monaco réussissent bien aux Caennais

Le Stade Malherbe n'a plus été battu depuis près de 11 ans en principauté (15 janvier 2005 et une défaite 5-2) et reste sur six matchs sans défaites. Patrice Garande n'a jamais été battu sur le rocher en tant que coach du SM Caen même si cette année son équipe sera loin d'avoir la faveur des pronostiques. "Mais on ne l'a jamais eu", corrige l’entraîneur normand.

"Les budgets, les clubs, les joueurs... On ne va pas faire d'état des lieux. Il n'y a pas photo"

"La différence entre le Monaco d'aujourd'hui et le Caen d'aujourd'hui est la même que le Monaco de l'année dernière ou de l'année d'avant. Les budgets, les clubs, les joueurs... on ne va pas faire d'état des lieux. Il n'y a pas photo. Même quand on était en Ligue 2 et qu'on est allé gagné là-bas (1-0 en mai 2013), l'équipe qu'avait Ranieri était une équipe de Ligue 1."

Faire durer le match

"C'est sûr que si on prend un but tout de suite, ça va être compliqué. C'est une évidence. Après, ça dépend comment. Par exemple, si on fait comme à Marseille (0-1), contre Monaco ça ne passera pas. C'est sûr. Ça veut dire que plus le match va avancer sans qu'on prenne de buts et surtout si on est capable d'aller leur poser des problèmes alors oui ça aura une incidence sur le résultat."

La Meilleure attaque de Ligue 1 contre la moins bonne formation en déplacement.

Les Statistiques de Monaco ont de quoi refroidir avec 54 buts inscrits, presque trois fois plus que les Normands (19 buts). Les Monégasques n'ont laissé échappé que 5 pts sur 27 à domicile. Seul Lyon a trouvé la solution sur le Rocher dimanche dernier (1-3). Bastia (5-0), Marseille (4-0), Nancy (6-0) ou encore Montpellier (6-2) ont payé un lourd tribut aux attaquants monégasques.

Le bilan à l'extérieur des caennais est aux antipodes avec 1 pt pris en huit déplacements (0-0 à Bordeaux) et cinq buts marqués. Jamais les footballeurs caennais n'ont mené à l'extérieur cette saison.

Un groupe caennais inchangé

Patrice Garande reconduit le même groupe pour la troisième fois consécutive. Le gardien Rémy Vercoutre se remet de sa blessure et sera opérationnel pour jouer en Coupe de France à Ste Geneviève des Bois ( le 7 janvier). Le défenseur Mouhamadou Dabo et l'attaquant Jeff Louis seront également opérationnels avec le groupe à la reprise le Ier janvier.

Les 18 : Matthieu Dreyer (g), Paul Reulet (g) - Alaeddine Yahia, Romain Genevois, Damien Da Silva, Frédéric Guilbert- Jordan Adéoti, Julien Féret, Jean Victor Makengo, Yann Karamoh, Steed Malbranque, Jonathan Delaplace, Nicolas Seube, Vincent Bessat - Hervé Bazile, Ronny Rodelin, Pape Sané, Ivan Santini.