Football

Ligue 1 - SM Caen - Garande : "On sort deux fois, il va falloir ramener quelque chose"

Par Olivier Duc, France Bleu Normandie (Calvados - Orne) et France Bleu Cotentin vendredi 27 janvier 2017 à 15:17

Depuis son nul à Bordeaux, le SM Caen n'a anchaîné que des défaites à l'extérieur (9 en 10 matchs)
Depuis son nul à Bordeaux, le SM Caen n'a anchaîné que des défaites à l'extérieur (9 en 10 matchs) © Maxppp - Philippe Chérel

Le SM Caen "rentre dans un marathon". A partir de samedi et du déplacement à Bastia, les footballeurs caennais vont enchaîner 5 matchs en 15 jours. Les hommes de Patrice Garande vont surtout enchaîner trois déplacements en une semaine (Bastia et Guingamp en Ligue 1, à Angers en Coupe).

Le report de la réception de Nancy la semaine passée en raison du gel a permis au Stade Malherbe de Caen de souffler et de préparer plus confortablement le déplacement à Bastia lors de la 22e journée de Ligue 1. Le répit offert par le calendrier n'est que relatif.

"On rentre dans un marathon où on va jouer tous les cinq jours"

"On rentre dans un marathon où on va jouer cinq matchs à la suite (à Bastia, à Angers, à Guingamp, face à Bordeaux et à Dijon), constate le coach du SM Caen. L'objectif est de passer les matchs à répétition tous les trois jours en glanant un maximum de points et sans trop de casse et de bobo et puis ensuite on va retrouver une certaine normalité dans le calendrier."

En attendant ce retour à "une certaine normalité", les hommes de Patrice Garande vont devoir glaner des points à l'extérieur. Jusqu'ici ils n'ont marqué qu'un pt (à Bordeaux) en dix déplacements. Personne n'a fait pire en Ligue 1 cette saison.

"C'est la première fois que cela m'arrive, note l'attaquant réunionnais. Je ne vais pas dire que c'est choquant mais on est conscient de ce qu'on produit à l'extérieur. On essayer de rectifier. A chaque fois qu'on va à l'extérieur, on a envie de ramener quelque chose pour essayer de casser cette mauvaise dynamique."

"Je ne vais pas dire que c'est choquant mais on est conscient de ce qu'on produit à l'extérieur. On essaye de rectifier." Ronny Rodelin

"Voilà, ça tombe bien avec ces trois matchs à l'extérieur. Si on peut commencer samedi à Bastia ça serait l'idéal. Cela ne dépend que de nous. Parler c'est bien, maintenant il faudra montrer sur le terrain qu'on a envie de faire quelques choses."

"De toute façon,note Patrice Garande, je vais mettre la Coupe entre parenthèse mais on sort deux fois. Il va falloir ramener quelque chose."

La vie sans Ivan Santini

Le groupe caennais voit le retour du défenseur Emmanuel Imorou et de l'attaquant haïtien Jeff Louis, absent depuis le début de la saison. Patrice Garande doit en revanche se passer de son meilleur buteur Ivan Santini (10 buts en 118 matchs), suspendu. le coach caennais n'exclut pas de modifier le profil de son joueur de pointe (Karamoh ou Rodelin) ou de le conserver (Pape Sané).

Il compte sur l'ensemble de son groupe. "J'écoutais hier (jeudi) le Hand. Monsieur Onesta parlait d ela gestion. Il a dit une phrase qui s'applique à tous les sports collectifs. La rotation, la gestion de l'effectif n'est possible que si les joueurs y mettent l'état d'esprit, mettent leur égo de côté et comprennent que le plus important, c'est l'équipe."

Les 18 caennais: Rémy Vercoutre, Matthieu Dreyer - Alaeddine Yahia, jordan Adéoti, Damien Da Silva, Frederic Guilbert, Vincent Bessat, Ismaëi Diomandé, Emmanuel Imorou - Jonathan Delaplace, Jean-Victor Makengo, Steed Malbranque - Pape Sané, Yann Karamoh, Hervé bazile, jeff Louis, Ronny Rodelin.

Match en direct sur France Bleu Normandie et France Bleu Cotentin

rendez-vous dès 19h30 ce samedi sur notre antenne afin de suivre la présentation de la rencontre Bastia-SM Caen. A la mi-temps, vous retrouverez votre traditionnel rendez-vous "Une affiche-Une histoire". Vincent Planté vous fera revivre une rencontre mouvementé mais victorieuse des Caennais à Furiani (2-0) en avril 2006.