Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football DOSSIER : Coupe de France de football

Coupe de France : comment le SM Caen, avec quatre exploits, s'est offert le droit de rêver face au PSG

vendredi 6 avril 2018 à 9:20 Par Olivier Duc, France Bleu Normandie (Calvados - Orne) et France Bleu Cotentin

Le SM Caen jouera le 18 avril prochain sa première demi-finale de Coupe de France contre le PSG. Pour obtenir le droit de rêver à une finale, les footballeurs caennais auront su forcer plusieurs fois le sort dans des rencontres mal engagées. Petit rappel de quatre faits marquants de leur parcours.

Brice Samba aura stoppé six penaltys durant ce parcours en Coupe de France du SM Caen
Brice Samba aura stoppé six penaltys durant ce parcours en Coupe de France du SM Caen © Maxppp - Daniel Fouray

Caen, France

Le SM Caen a dû franchir quatre tours pour obtenir le droit de jouer pour une place en Finale de la Coupe de France. Le club normand est passé parfois par la (très) petite porte sur un détail, un fait de jeu ou un exploit individuel. Petits rappels avec quatre actions qui ont rendu possible le parcours du SM Caen

Le tacle à l'arraché de Fred Guilbert

Pour leur entrée en lice, les footballeurs caennais ont hérité d'un déplacement chez les amateurs d'Hazebrouck (R1) en janvier. Malgré l'ouverture du score par Ronny Rodelin (27e), il faudra toute l'énergie de Frédéric Guilbert pour tacler hors de ses buts l'égalisation toute faîte des Nordistes. Sans le geste exceptionnel du défenseur caennais, Hazebrouck revenait au score avant la mi-temps. C'est finalement le SM Caen qui doublera la mise par Yoël Armougom à neuf minutes de la fin (2-0).

Le coup de tête de Romain Genevois

Malmené par les amateurs catalans de Canet-en-Roussillon, l'équipe fortement remaniée du SM Caen concède le premier but dès la 13e minute de jeu et tangue fortement. C'est un coup-franc de Stef Peeters déposé sur la tête de Romain Genevois qui va remettre les Caennais dans le match (29e). Le score ne bougera plus jusqu'à une séance de tirs au but remportée par les pros normands (1-1 / 4 t.a.b à 3)

Brice Samba a la main chaude

A Metz, en 8e de finale, le SM Caen se dirige vers une qualification sereine avant l'expulsion d'Hervé Bazile et l'égalisation dans la foulée des Lorrains (85e). Menés à dix contre onze à six minutes de la fin des prolongations, les footballeurs caennais égalisent miraculeusement par Ismaël Diomandé qui récupère un ballon sauvé de la sortie de but par Enzo Crivelli (2-2).  Lors de la séance des tirs aux buts, le messin Quentin Beunardeau stoppe trois penaltys mais son homologue caennais Brice Samba en sort un de plus avec l'aide de la panenka manquée de Farid Boulaya. Caen composte son billet pour les quarts de finales de l'épreuve pour la première fois depuis 20 ans (2-2 /3 t.a.b à 2).

Ismaël Diomandé délivre (encore) les siens

Pour la première fois dans cette épopée, le SM Caen joue à la maison face à des Lyonnais favoris sur le papier. Dans un match fermé, il faut un nouveau coup de patte de Stef Peeters pour trouver la tête d'Ismaël Diomandé dans le dernier quart d'heure. Un but qui suffit aux caennais malgré la réaction tardive des Lyonnais (1-0). Une nouvelle fois l'international ivoirien se montre décisif. Un joli pied de nez pour celui qui avait été beaucoup moqué sur les réseaux sociaux après avoir été oublié par le bus caennais à Strasbourg.