Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Ligue 1 : soirée cauchemar pour le SC Bastia battu à Lyon (2-1)

samedi 5 novembre 2016 à 22:07 - Mis à jour le dimanche 6 novembre 2016 à 6:10 Par Patrick Rossi, France Bleu RCFM

Pas de miracle pour le Sporting Club de Bastia sur la pelouse du Parc OL. La 12e journée de championnat a même tourné au cauchemar pour des bastiais peu aidés par l’arbitrage et qui s’inclinent 2 buts à 1.

Soirée cauchemar pour le SCB battu à Lyon
Soirée cauchemar pour le SCB battu à Lyon © Maxppp -

Lyon, France

L’Olympique Lyonnais était donné largement favori avant même le coup d’envoi de ce match. Et Lyon n’avait certainement pas besoin du coup de pouce de l’arbitre pour prendre les trois points de la victoire et poursuivre son redressement au classement. Et pourtant.

Le Sporting, courageux, mais logiquement dominé, n’a jamais été aidé par Frank Schneider, l’arbitre du jour, qui a enchainé les erreurs. La première en tout début de rencontre suite à une faute de Fekir sur Peybernes. Le lyonnais est sanctionné d’un jaune (seulement) alors que le défenseur bastiais, blessé, est contraint de quitter prématurément ses partenaires. Fekir, auteur d’une belle simulation au retour des vestiaires (47e), provoquant de fait l’expulsion du gardien bastiais Jean-Louis Leca.

Les bastiais ont terminé la rencontre à neuf après une nouvelle expulsion de Cahuzac, consécutive à deux cartons jaunes. Enfin, pour parachever cette œuvre, les bastiais ont concédé un deuxième but, inscrit contre son camp par Bengtsson (86e).

Quand rien ne va, rien ne va. Et la réduction du score, signée Crivelli (90e) ne change rien à cette soirée.

François Ciccolini, l'entraineur bastiais, en avait gros sur la patate au coup de sifflet final. Sur un ton calme, posé, il a livré son analyse du match : « On ne va s’en prendre à personne, on ne va pas tirer sur l’ambulance. Cependant, je constate que Bastia a fait 14 fautes, a été sanctionné par 4 cartons jaune et 2 cartons rouges, Lyon 8 fautes et un carton jaune. Cela n’enlève rien à la supériorité de Lyon, ni à la qualité de cette équipe. Une des fautes peut être comparée à de la fiction, parce que Jean-Louis Leca ne touche pas le joueur. Lyon a des ressources, nous en avons un peu moins et cela nous embête beaucoup. Il va falloir venir chez nous. Il ne faut pas avoir la grippe, ni la gastro, parce que cela va se régler comme d’habitude, entre hommes, comme des corses. »

Bastia s’incline donc sur le score de 2 buts à 1. 16e avec 11 points, le Sporting Club de Bastia ne compte qu’un petit point d’avance sur Caen, le premier relégable qui doit affronter Nice, le leader du championnat.