Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Ligue 1 : résultats, classement, direct et calendrier

Ligue 1 - Le Stade Brestois défie le PSG à Paris : "on n'y va pas pour se faire étriller"

-
Par , France Bleu Breizh Izel

En déplacement sur la pelouse du PSG, ce samedi, pour la 19e journée de Ligue 1, le Stade Brestois va jouer sans pression mais pas sans ambition. Très bien placés dans la course au maintien, les Ty Zefs vont tout faire pour gâcher la première de Mauricio Pochettino sur le banc du Parc des Princes.

Faivre, Honorat et Cardona : avec Mounié, le Stade Brestois tentera de faire parler son potentiel offensif à Paris
Faivre, Honorat et Cardona : avec Mounié, le Stade Brestois tentera de faire parler son potentiel offensif à Paris © Maxppp - Philippe Renault

C'est le dernier match de la phase aller de Ligue 1. Et quel match ! Le Stade Brestois joue sur la pelouse du Parc des Princes, ce samedi soir 21h, pour défier un PSG, 2e du classement. Cette 19e journée marque la première sortie à domicile pour le nouvel entraîneur parisien Mauricio Pochettino. Il a débuté son mandat par un nul à Saint-Etienne mercredi. Et les Brestois, bien au chauds au milieu de tableau avec une marge importante sur la zone de relégation, se voient bien casser l'ambiance dans un Parc où le PSG est moins irrésistible que par le passé (un nul contre Bordeaux et deux défaites face à Marseille et Lyon, cette saison).

Sans complexe et sans pression, mais pas sans ambition

Les Ty Zefs se déplacent sans aucun complexe et pour cause : ils n'ont rien à perdre et au contraire tout à gagner sur la pelouse du Parc. "C'est un peu caricatural mais c'est comme un match de coupe de France" lance Gautier Larsonneur, "la petite équipe joue la grosse. Nous, on est la petite" continue le gardien miraculeusement sauvé par sa transversale puis son poteau sur une action gag contre Nice.

Les faire trembler et ramener quelque chose

En battant les Azuréens mercredi, les Brestois se sont offerts les conditions d'un déplacement serein dans la capitale. "On a 26 points et pas de scrupule à jouer avec la peur" reprend le portier d'un club finistérien qui dispose du double de points que le barragiste Dijon. "On va jouer pour essayer de faire quelque chose là-bas, les faire trembler et ramener quelque chose". Ce cas de figure rappelle le scénario vécu en décembre, quand Brest avait su battre Reims (2-1) pour négocier avec brio le déplacement à Lyon (2-2) pour y décrocher le nul, avant de recevoir Montpellier (2-2).

Ils nous sont largement supérieurs

Cette fois, Nice vient de tomber à Le Blé (2-0) avant ce déplacement dans la capitale, qui précède la venue de Rennes pour le derby. "On a l'esprit libre mais on est déterminé" martèle Gautier Larsonneur. Un déplacement que le Stade Brestois d'Olivier Dall'Oglio aborde on ne peut plus lucidement. "On sait très bien qu'ils nous sont largement supérieurs". Alors, plutôt que de résultat, l'entraîneur brestois parle de contenu. "J'attends une belle prestation, surtout. Après, on verra. Mais, bien sûr, on n'y va pas pour se faire étriller".

Le contenu avant le résultat

Car les Ty Zefs ont des arguments à faire valoir évidemment. Ils devront se montrer très solidaires et évoluer en bloc, en véritable équipe retrouvée contre Nice après le raté à Lens. Indispensable pour contenir les assauts d'une équipe parisienne qui monopoliser le ballon en général. C'est au prix de cette solidité collective que les Ty Zefs pourraient s'offrir quelques opportunités offensives. Et là, avec un gros potentiel en la matière, les Brestois savent comment s'y prendre...

Choix de la station

À venir dansDanssecondess