Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Ligue 1 : résultats, classement, direct et calendrier

Ligue 1 - Stade Brestois : perdu à l'aller, le derby à Rennes avait paradoxalement été fondateur

-
Par , France Bleu Breizh Izel

Le Stade Brestois veut prendre sa revanche sur le Stade Rennais, ce dimanche, pour la 20e journée de Ligue 1. Perdu (2-1) à l'aller au Roazhon Park, le derby avait pourtant vu les Ty Zefs livrer une partie prometteuse pour lancer vraiment leur saison. Une série de trois victoires a suivi ce revers.

Perdu mais fondateur : le derby aller à Rennes avait vu Olivier Dall'Oglio instaurer son 4-4-2 et installer certains joueurs au Stade Brestois
Perdu mais fondateur : le derby aller à Rennes avait vu Olivier Dall'Oglio instaurer son 4-4-2 et installer certains joueurs au Stade Brestois © Maxppp - Nicolas Creach

Une défaite dure à encaisser... mais qui avait été un acte fondateur. Alors que le Stade Brestois reçoit Rennes, ce dimanche à 13h pour la 20e journée de Ligue 1, les Ty Zefs ont encore en tête le match aller. Désormais 11e avec 26 points, les Brestois reçoivent les Rennais 5e avec 33 unités dans un stade Francis Le Blé qui sonnera creux en raison du huis clos imposé par la crise sanitaire.

On était bien frustré

Un derby aller encore en tête car, malgré la défaite 2-1, cela avait un match déterminant dans la montée en régime du Stade Brestois cette saison. "On n'a pas oublié, non" lance Olivier Dall'Oglio. Et pour cause : après avoir ouvert le score par Honorat à la 57e minute, les Brestois concèdent ensuite deux buts sur coups de pied arrêtés. Deux têtes sur coup franc puis corner. "_On sentait qu'on pouvait ramener quelque chose_, et on est reparti à vide. On était bien frustré" rembobine l'entraîneur brestois.

Le 4-4-2 instauré et un onze de départ trouvé

Ce 31 octobre, pour la 9e journée, il y a une prise de conscience. Celle que les Ty Zefs sont capables de faire bien mieux que ce qu'ils produisent jusque alors. "Disons que c'était un match qui faisait partie de notre évolution. On sentait qu'on n'était pas loin de pouvoir trouver un rythme de croisière" détaille ODO, avec des choix forts opérés par le technicien. L'instauration du désormais classique dispositif en 4-4-2 et des décisions sur des joueurs. Franck Honorat et Irvin Cardona sont installés alors que Gaëtan Charbonnier et Jérémy Le Douaron glissent sur le banc.

Trois succès dans la foulée du derby perdu

Neuf joueurs du onze de départ aligné au Roazhon Park sont désormais des titulaires en puissance, seuls Faussurier et Mbock, qui l'étaient pour ce match, n'en sont pas. Une rencontre du renouveau pour l'équipe d'Olivier Dall'Oglio. "On était sur une bonne voie, il manquait encore un petit quelque chose pour pouvoir passer un peu plus haut. C'est ce qu'on a fait après". Avec beaucoup plus de solidité sur les coups de pied arrêtés - un véritable point faible jusqu'alors - et seulement deux encaissés depuis hors penaltys. Mais il y a surtout eu du mieux collectivement et dans les résultats avec une série de trois succès de rang dans la foulée face à Lille, Saint-Etienne et à Metz. Depuis le derby aller, les Ty Zefs ont d'ailleurs signé cinq victoires, deux nuls et seulement trois défaites. A confirmer face à des Rennais en pleine bourre.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess